Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Satine
  • Le blog de Satine
  • : Ecoutez les battements de mon coeur, laissez-vous bercer par sa musique et partagez ma passion pour la poésie.
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Référencement

PageRank Actuel
Actualité blog 

Bienvenue

Coucher-de-soleil.jpg
Oh toi visiteur, amateur de poésie,

Que ta curiosité a mené jusqu’ici,
Laisse-toi naviguer au gré de tes envies
Parcours tout ce qui gravite autour de ma vie.

  Ce ne sont que des essais couchés sur papier,
Une partie de moi qui voulait s’exprimer,
Des mots que je ne pouvais laisser enfermés,
C’est tellement beau de les entendre chanter…

  Flotte sur les méandres de mes sentiments,
Partage rires et peines, vole à mes vents,
Vogue sur mes larmes lourdes comme une enclume
  Pour que ton cœur palpite au rythme de ma plume.


1 avril 2013 1 01 /04 /avril /2013 09:54

C’est ce titre particulièrement accrocheur qui avait orienté mon choix dans le masse critique de Babelio. La photo sur la première de couverture est aussi peu rassurante, cette petite fille au regard sombre qui vous glace, bref cela promettait d’être un bon thriller tout comme la quatrième de couverture. Ce fut le cas même si l’on n’est pas transcendé par la peur ou l’angoisse. Il y a quelques passages effrayants et c’est suffisant.

 

maudite.jpgQuatrième de couverture : Marseille, vendredi 20 juin 1986.

Nathalie alluma la télévision. Les informations commençaient.

- Torturé et brûlé vif pour lui dérober ses économies. Maurice Picon, un paisible retraité, a été assassiné sauvagement dans sa maison de Cassis, dans les Bouches du Rhône.

A ce moment, le visage de la victime apparut à l’écran. Une simple photo d’identité qui montrait un homme âgé, aux traits fins et au regard félin. Nathalie porta ses mains à sa bouche.

- Oh, mon Dieu !

Elle aurait voulu crier, mais aucun son ne sortit. Ses yeux étaient rivés sur la télévision. Ce visage, même trente ans plus tard, elle ne pouvait l’oublier. Cet homme avait marqué sa vie de façon irréversible. Un fantôme du passé resurgissait devant elle !

 

Trente ans plus tôt presque jour pour jour, Maurice Picon a été la dernière personne à parler à la mère de Nathalie. Deux heures plus tard, celle-ci se suicidait. Pour comprendre et renouer avec ses souvenirs enfouis, Nathalie va retourner sur les traces de son enfance en Touraine.

Une enquête haletante, une histoire émouvante inspirée de faits réels qui ont défrayé la chronique de l’après-guerre.

Le cahier documentaire en fin d’ouvrage revient sur ces dossiers, l’affaire Finaly et l’affaire Lecoz.

 

L’auteur Vincent Desombre est reporter pour la télévision. Après avoir travaillé comme journaliste pour les grandes chaînes françaises, il est aujourd’hui auteur-réalisateur de films. Par ce livre, il nous montre qu’il peut aussi être écrivain. En effet, il a su utiliser deux faits réels, les imbriquer, pour en faire une histoire intéressante et plus que plausible. Le cahier documentaire en fin d’ouvrage est d’ailleurs une excellente idée, il donne encore plus de sens et de vie au roman.

 

Nathalie est une jeune femme divorcée et mère d’une ado un peu déjantée Cloé. Son ex-mari Paul est un journaliste coureur de jupons. La photo de Maurice Picon, ce retraité assassiné, va complètement ravager Nathalie, déjà au bord de la déprime. Elle va devoir fouiller dans ses souvenirs et revivre un passé lourd et difficile afin de comprendre pourquoi cet homme a tellement traumatisé sa mère. Fervente catholique, elle s’était suicidée, geste qui lui avait définitivement fermé les portes du Paradis.

Seule, Nathalie retourne dans sa région natale, interroge les voisins, sa tante et les membres du couvent qui l’ont vu grandir. La vérité est d’autant plus difficile à découvrir que trente années se sont écoulées. Durant ce laps de temps, des témoins ont péri, des preuves ont été perdues ou volontairement détruites et plusieurs personnes veillent à ce que le secret soit bien gardé. Ce mystère est suffisamment important pour que nul ne veuille l’éventer. L’enquête de Nathalie sera donc longue, pénible et périlleuse. Mais elle aura tout de même des points positifs, Paul et Cloé finiront par être auprès d’elle pour l’aider et de nouveaux liens se formeront.

 

Les chapitres sont courts, les pages se tournent rapidement tant le style d’écriture est fluide et agréable. L’auteur nous offre quelques descriptions non tapageuses, juste ce qu’il faut pour nous placer le décor et nous faire partager les émotions des personnages. L’auteur laisse beaucoup de places aux dialogues pour mettre en valeur l’enquête, les interrogatoires, les témoignages, ainsi on a l’impression d’être un spectateur à part entière. Le mystère, une fois éclairci, nous offre des informations sur notre Histoire tout comme le faisait déjà le roman « Ainsi finissent les salauds » précédemment lu lors d’un autre masse critique. Décidément, il y a encore des horreurs insoupçonnées qui ont été commises durant la Seconde Guerre Mondiale.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Satine 14/04/2013 18:57

Le mien fut identique, ça fait du bien : chaleur, soleil et les couleurs des fleurs...

Nettoue 14/04/2013 17:14

Bon dimanche, très printanier pour moi, je t'espère le même
Bises

Satine 12/04/2013 18:32

De rien Nettoue, si tu le lis n'oublie pas de venir me faire un p'tit com ' . Ca a été le lien au fait ?
bISOUS

Nettoue 12/04/2013 15:37

Une histoire à ne pas survoler, j'aimerais bien m'y attarder vraiment !
Merci Satine

Satine 11/04/2013 18:45

Tiens donc, comment ça se fait Nettoue, tu es la seule à m'en parler, peut-être est-ce une erreur dans l'adresse du lien, je te la redonne sur ton blog.
A bientôt

Satine 11/04/2013 18:44

Merci surfingmoune, ça me fait très plaisir.... C'est vrai que les journées ne sont pas assez longues, moi aussi je voudrais lire davantage mais le soir je suis trop fatiguée, un chapitre, parfois
deux mais c'est rare et hop je m'endors....

Nettoue 11/04/2013 16:18

Chaque fois que je veux venir chez-toi, j'arrive sur un site de livraison de pizza ! Rouen est un peu loin dommage
Bises Satine

surfingmoune 11/04/2013 14:51

Bonjour Satine

D'après ton article ce livre me parait passionnant.
Dès que je vais sur ton blog j'ai envie de lire tous les lires dont tu nous parles.
Les journée ne sont pas assez longues pour faire tout ce que j'aimerais faire.
Tu me diras qu'il me reste les nuits !!
Bises et bon après-midi.
Surfingmoune