Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Satine
  • Le blog de Satine
  • : Ecoutez les battements de mon coeur, laissez-vous bercer par sa musique et partagez ma passion pour la poésie.
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Référencement

PageRank Actuel
Actualité blog 

Bienvenue

Coucher-de-soleil.jpg
Oh toi visiteur, amateur de poésie,

Que ta curiosité a mené jusqu’ici,
Laisse-toi naviguer au gré de tes envies
Parcours tout ce qui gravite autour de ma vie.

  Ce ne sont que des essais couchés sur papier,
Une partie de moi qui voulait s’exprimer,
Des mots que je ne pouvais laisser enfermés,
C’est tellement beau de les entendre chanter…

  Flotte sur les méandres de mes sentiments,
Partage rires et peines, vole à mes vents,
Vogue sur mes larmes lourdes comme une enclume
  Pour que ton cœur palpite au rythme de ma plume.


19 octobre 2013 6 19 /10 /octobre /2013 10:28

  C'est une des étapes de notre voyage qui nous a le plus émus.

Au sol, avant l'entrée dans le musée, des plaques au nom des Highlanders disparus guident nos pas, en photo vous verrez plus bas, le clan Wallace. Dans le musée, on trouve des portraits, le trajet long et pénible des Jacobites épuisés et affamés, des costumes, des armes, des munitions, les cornemuses mais aussi une démonstration sur "comment mettre un kilt". Le plus impressionnant, car c'était vraiment bien fait, était la reconstitution de la bataille. Aves des petites lampes lumineuses de deux couleurs et un fond sonore d'ordres de combats, on comprenait parfaitement comment les Jacobites piégés se sont faits massacrer.

Pour finir, à l'xtérieur, on découvre le champ de bataille immense où on a laissé la végétation d'origine : les hautes herbes et les chardons proliférer. Des drapeaux de deux couleurs s'agitent au gré du vent et marquent l'emplacement des deux camps : les Jacobites et les Anglais. L'audioguide nous dirigeait et à certains points stratégiques, il nous expliquait avec détails et parfois même des dialogues joués ce qui s'y était passé. Alors notre imagination se laissait vagabonder et l'on vivait cette bataille meurtrière, cruelle de l'intérieur...


images-3-1001-copie-1.JPG

 

Culloden est l’un des nombreux champs de bataille,

Gorgé de sang, de sueur, de cris et d’entrailles.

Les Jacobites emmenés par Bonnie Prince Charlie

S’opposèrent à l’armée anglaise en armes fournie.

 

Les Jacobites composés des clans des Highlands

Avaient prévu une attaque nocturne dans les landes,

Mais tiraillés par la faim, épuisés par leur voyage,

Ils n'arrivèrent qu'au matin, ce fut un carnage.

 

images-3-0996.JPG

 

Portés par les grandes victoires précédentes,

Ils s’engagèrent sans peur et l’âme vaillante ;

Leurs haches et leurs lames tailladèrent les Anglais

Qui en surnombre répliquaient avec leurs mousquets.

 

La lande se goinfra du sang des clans piégés,

Embourbés dans les marécages, massacrés,

Aucun survivant, blessé, témoin ne fut toléré

Le duc de Cumberland fut ainsi surnommé « boucher ».

 

images-3-0999.JPG

Mille cinq cents Jacobites y laissèrent leur vie,

Malgré leur courage, leur désir de liberté.

Les Anglais voulaient la tête de Bonnie Prince Charlie

Mais il s’était enfui avec d’autres officiers.

 

Il se cacha, erra dans les Highlands longtemps

Alors qu’on enterrait dans des fosses communes

Côte à côte, les Highlanders des mêmes clans,

Dans la tristesse, sans cérémonie aucune.

 

Pendant un siècle, l’Ecosse étouffa dans sa brume :

Plus de tartan, plus de cornemuse, plus de clan,

Puis the Queen Victoria rétablit les coutumes,

Redonnant aux Highlanders un nouvel élan.

 

images-3-0997.JPG

 

On bâtit alors une tour commémorative

Et on déposa plusieurs stèles au nom des clans.

Ainsi d’une manière représentative,

On rendit hommage aux disparus, aux combattants.

 

images-3-0995.JPG

 

Quant à notre cher Bonnie Prince Charlie recherché

Avec l’aide de Flora Mac Donald son aimée,

Il parvint à rejoindre la France d’à côté

Sous une autre identité : en femme déguisé.

 

 

A lire aussi : les highlands et un moment inoubliable 

Repost 0
Published by Satine - dans Nature
commenter cet article
15 septembre 2013 7 15 /09 /septembre /2013 02:08

Deuxième poème sur mon voyage en Ecosse, les Highlands, leur immensité, leur beauté colorée, leur sauvagerie naturelle me semblait un passage obligé en vers... Les photos par contre ne sont pas les miennes. En effet, nous avons traversé les Highlands en bus et malheureusement on voit les reflets de la vitre, je ne voulais pas vous infliger cela... Enjoy !

 

highlands-1.jpg

 

A perte de vue, immensité vallonnée,

Les Highlands offrent des paysages changeants

Qui ont conservé un naturel triomphant,

Les saisons s’y amusent en toute liberté.

 

highlands-hiver.jpg

 

Les stations de ski se développent en hiver,

La neige persiste sur les plus hauts sommets

Même quand réapparaissent verdure et bruyère

Qui s’étalent en un tapis onctueux en été.

 

highlands-tapis.jpg

 

Dieu a dessiné sa mosaïque personnelle

En jetant ça et là de manière informelle

Bruyères, rocaille, verdure et conifères

Une variété de rose, de brun, de vert.

 

highlands couleur

 

highlands-landes.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les arbres ici ne font pas toujours la loi,

Les montagnes exhibent leur sein mis à nu,

Elles se dévoilent sans aucune retenue,

Fières de leur beauté, elles veulent qu’on les voie.

 

highlands-foret.jpg

 

Elles regorgent d’eau fraîche, d’herbe grasse,

Une nourriture sauvage et naturelle,

Les moutons à tête noire y paissent, y bêlent,

Un paradis dont jamais nul ne se lasse.


 

highlands-mouton.jpg   highlands-vache.jpg

Repost 0
Published by Satine - dans Nature
commenter cet article
15 août 2013 4 15 /08 /août /2013 00:19

Voici mon premier poème sur notre séjour en Ecosse, deux autres suivront. Je commence par le meilleur, par celui qui m'a le plus touchée parce qu'il était inespéré.

Faites vous plaisir, écoutez cette merveille qui nous a happés par surprise et sur laquelle nous sommes restés bouche bée, littéralement absorbés par cet instant de grâce imprévu. Cliquez sur la vidéo, regardez-là puis lisez pour mieux comprendre.... Enjoy !

 


 

Alors que nous rebroussions chemin,

Nous fûmes appelés par un son divin ;

Une cornemuse se mit à chanter,

Inéluctablement nous fûmes happés.

 

Le musicien en costume traditionnel

Se tenait au bord du Loch Shiel tel un messie,

Il dominait l’espace comme par magie,

Le soleil rayonnant lui faisait la part belle.

 

images-3-1087.JPG

 

Eparpillé en milliers d’étoiles sur les flots,

Il offrait à nos yeux un voile des plus beaux,

Un décor merveilleux pour notre majesté

Qui trônait là dans ses vêtements si distingués.

 

Le chant portait haut et fort dans toute sa splendeur,

Il absorbait l’attention, stoppait le temps, les heures,

Nous nous laissions bercer par cette mélodie

Enveloppant nos âmes, embaumant nos vies.

 

images-3-1083.JPG

 

Après nous avoir émerveillés complètement,

Il posa à terre son magnifique instrument

Puis nous dit en souriant : « Now enjoy the silence ! »

Nous voulions lui répondre « Mon ami, recommence ! ».

 

Un cadeau inattendu, un don indéniable,

Un moment de grâce purement inoubliable,

Un instant de partage d’une grande chaleur

Au pied de la tour rendant hommage aux Highlanders.

 

images-3 1086                 images-3 1085 

 

images-3 1089            images-3-1081.JPG

 

La dernière photo est, pour les fans d'Harry Potter, la ligne de chemin de fer qu'emprunte le train pour aller à Poudlard. Il se situait de l'autre côté de la route et sa taille est réellement impressionnante.    

 

A lire aussi : bataille de Culloden et highlands       

Repost 0
Published by Satine - dans Nature
commenter cet article
1 avril 2012 7 01 /04 /avril /2012 02:48

pluie.jpg

Encore et encore cette humide rengaine

Qui gronde et vocifère à travers nos persiennes,

Elle s’engouffre dans le plus petit espace

Rognant chaque recoin jusqu’à ce qu’il trépasse.

pluie2.jpg Ce ne sont pas des cliquetis inoffensifs,

Une mélodie pour les plus imaginatifs ;

Ce sont des crachats, des postillons agressifs

Qui nous paralysent et nous tiennent captifs. pluie1.jpg

Chaque note frappe, cogne puis dégouline

Laissant une traînée baveuse, indélébile,

Cette musique odieuse au plus profond nous mine

Ruinant nos espoirs d’un moment calme et tranquille. pluie3.jpg

Avec le vent, elle enfle et gonfle davantage,

Son haleine fétide met fin au feuillage,

C’est par une danse macabre qu’il s’affale,

Rouillé, jauni, flétri, à terre, il s’empale.

pluie4a.jpg

Quand les températures chutent, c’est bien pire :

Une armée de grêlons s’abat pour nous meurtrir ;

Ils grognent, rugissent, s’écrasent mais persistent

Après leur passage, plus rien ne subsiste.

pluie5.jpg

Il n’y a vraiment que le soleil qui la révèle,

Il la pare d’un diadème couleur arc-en-ciel,

C’est le seul atour de cette pluie automnale,

Triste prélude à un hiver des plus glacials.

pluie6.jpg

Repost 0
Published by Satine - dans Nature
commenter cet article
15 septembre 2011 4 15 /09 /septembre /2011 02:25

nuit-soleil.jpg

 

La courbe du soleil s’achève lentement,

Son halo s’étiole puis meurt en rougissant ;

Il y a d’autres continents à mettre en lumière,

Laissons cette pénombre étrange et familière.

 

nuit-neant.jpg


Subrepticement, la noirceur nous envahit,

Réveillant en douceur nos terreurs enfouies ;

Elle avale chaque parcelle de nos âmes,

Vicieuse et cruelle, elle impose sa trame.

 

nuit-peur.jpg

 

Hâtivement nous retournons dans nos maisons,

L’angoisse, la peur dominent notre raison,

Même les ombres fuient ce chaos lancinant,

Elles nous laissent, solitaires, agonisants.

 

nuit-desert.jpg


Inéluctablement, le silence s’installe,

Plus de souffle, plus de vie, le désert s’étale,

Le néant étouffe toutes nos espérances ;

Un sommeil profond est notre dernière chance.

 nuit-sommeil.jpg

 

Quittons cette tristesse lugubre et sombre,

Fuyons avec force et sagesse ces décombres ;

Morphée, fais-nous voyager au creux de nos songes,

Que tes bras nous sauvent de cet affreux mensonge.

 

nuit-etoiles.jpg

 

Rêvons à la lune qui là-haut se révolte,

Aux étoiles scintillantes qui nous rapportent

Toute l’étendue, la grandeur de l’Univers

Qui conserve encore en son sein bien des mystères.

Repost 0
Published by Satine - dans Nature
commenter cet article
15 mai 2011 7 15 /05 /mai /2011 16:16

Voici quelques photos de mon jardin que je souhaite vous faire partager car je suis une véritable fan de tulipes. Ce sont mes fleurs préférées, j'aime leurs formes, leurs tailles, la douceur de leurs pétales. A l'automne passé, j'ai planté différentes variétés de tulipes que j'aimerais vous présenter ici.

Je m'excuse d'avance pour la médiocre qualité des photos, mon appareil est vieux et je n'ai pas un zoom puissant et précis. J'espère cependant qu'elles vous raviront quand même.

 

mug-tulipes.JPG

 

 

Tige longue et fine supportant un calice,

Un délice a la peau délicate et lisse,

Les tulipes se dressent exposant leur beauté.

Insoumises, elles se déhanchent sous le vent,

Pétales subtils observant le firmament,

En forme de larmes, gardiens d’un cœur secret,

Ces dames ont un charme aux couleurs chamarrées.

 

tulipe mars

 

 

 

 

 

C’est au mois de mars qu’apparut cette fleur

Qui ne pouvait faire peur par sa hauteur ;

Couleurs chaudes marquant le début du printemps,

Un peu de baume au cœur contre le mauvais temps.

 

 

 

 

 

 

 

C’est en famille que nous sortons pavaner,tulipes-jaunes.JPG

Avec nos longues feuilles pour nous protéger ;

Tel des oisillons réclamant leur nourriture,

Nous exigeons du soleil contre la froidure.

 

 

 

 

 

 

 

 

tulipes-dentelees.JPG

 

 

 

 

C’est moi la plus grande, je domine le monde,

Je surveille tout ce qui se passe à la ronde.

Mon aura provient de mes pétales dentelés,

C’est ce qui fait toute mon originalité.

 

 

 

 

Non je n’ai pas retouché cette photo,tulipe-5-fleurs-debut-avril.JPG

Il s’agit bien d’une mère avec cinq marmots.

Elle était si fière de sa progéniture

Qu’elle décida de changer leur allure :

D’un blanc irréprochable de propreté,

On passa au rose pastel début mai.

                                          tulipe-5-fleurs-mai-copie-1.JPG 


grosse-tulipe-violette.JPG

 

 

Dame tulipe cherchait un déguisement

Qui ne passerait pas inaperçu au printemps.

Elle donna naissance à bon nombre de pétales

Jusqu’à atteindre une taille phénoménale.

Qu’elle ne fut pas ma surprise un beau matin

De découvrir un chou rose dans mon jardin !

 

 

 

 

N’ayez peur, je ne suis pas un corbeau sauvage,tulipe noire

Même si ma robe ressemble à un plumage.

J’étais la seule de couleur foncée

Avec des reflets noirs mais surtout violacés.

Ne me confondez pas avec un bon verre de vin,

Mais plutôt avec un jus de raisin, nectar divin.

 

 

 

 

 

tulipe-flamme.JPG

 

Je suis pour la démesure dans toute sa splendeur,

A bas les sévères coiffures, je veux de l’ampleur.

Telles des flammes dansantes dans votre cheminée,

J’aime la frivolité pour que vous me remarquiez.

Repost 0
Published by Satine - dans Nature
commenter cet article
15 janvier 2011 6 15 /01 /janvier /2011 11:20

froid-1.jpeg

 

J’ai une aversion pour cette période morne

Où toute trace de vie se cache, hiberne,

La plénitude engloutit l’espace sans borne

Laissant une impression de vide triste et terne.

 

froid2.jpeg


Les rues sont désertées, nulle ombre ne s’y mire,

Les parcs sont esseulés, dépouillés de leurs rires ;

On a beau cherché, il n’y a plus âme qui vive,

Prêts à succomber, on s’abandonne, on dérive.

 

froid4.jpeg


Le ciel trop chargé est si bas qu’il nous oppresse

Dévorant les cimes qui le montrent du doigt,

Le brouillard achève ce crime sous les toits

Avalant toute chose que l’hiver délaisse.

 

froid3.jpeg


La bise nous pousse dans nos retranchements ;

Insoumise, elle vocifère dans nos tympans,

Hurlant les louanges de nos plaisirs perdus,

Torturant notre esprit de tout ce qui n’est plus.

 

froid5.jpeg


Le froid glacial envahit l’air puis l’asphyxie ;

Sournois et perfide, il s’immisce sous nos chairs,

Pénétrant jusqu’à notre mœlle épinière,

Provoquant paralysie voire léthargie.

 

froid6.jpeg


La neige anime un peu cette ambiance livide

Par le mouvement dansant de ses flocons blancs ;

Sa couche cotonneuse ramène, timide,

Quelques échos de joie, les rires des enfants.

Repost 0
Published by Satine - dans Nature
commenter cet article
1 décembre 2010 3 01 /12 /décembre /2010 05:05

Voici le dernier poème concluant notre épopée fantastique sur la côte ouest des Etats-Unis.... Bryce Canyon a été pour moi une formidable surprise, une réelle découverte qui m'a littéralement époustouflée. J'ai adoré ses couleurs sous un soleil éclatant, ses formes incroyables, sa prodondeur, l'immensité de son parc... J'avoue que je l'ai préféré au Grand Canyon peut-être parce que je ne l'avais jamais vu en photo ou dans des documentaires et que du coup la rencontre a été intense, je ne sais pas mais ce sont de merveilleux paysages qui je l'espère vous séduiront aussi...

 

175Bryce-Canyon-National-Park--17-.JPG   192Bryce Canyon National Park (34)

 

 

Dernier canyon américain sur la côte Ouest

Portant le nom d’une ville digne du Far West,

Bryce canyon est bien plus timide, moins vaste

Et les couleurs sont moins flamboyantes, plus chastes.


 

172Bryce Canyon National Park (14)  160Bryce Canyon National Park (2)


 

Cependant, il n’en est pas moins étonnant,

Il fut mon coup de cœur, très sincèrement,

Au cœur d’un gouffre bordé de cathédrales

S’élèvent des stalagmites originales.


 

162Bryce-Canyon-National-Park--4-.JPG


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

165Bryce Canyon National Park (7)

 

 

 

 

 

Par milliers, elles se dressent fièrement,

Bravant, combattant les usures du temps,

Leur taille dépasse celle des conifères

Qui ont élu domicile au milieu des pierres.

 

 


 

 

 

 

Mais Bryce c’est aussi des couleurs stupéfiantes,

Des pierres voisines pourtant si différentes,

On passe du rose, au orange, au jaune, au blanc

Un dégradé pastel gardant tout son allant.



170Bryce-Canyon-National-Park--12-.JPG 171Bryce-Canyon-National-Park--13-.JPG

 

196Bryce Canyon National Park (38)

 

 

Les arbres se battent pour garder leur place,

La neige fin avril y est toujours tenace,

Elle ne jure pas dans ce décor splendide,

C’est une plénitude douce et timide.


 

194Bryce-Canyon-National-Park--36-.JPG195Bryce-Canyon-National-Park--37-.JPG

 

A lire et voir aussi : Grand Canyon ici

                              Antelope Canyon

                              Mesa Verde ici

                              Monument Valley

 


Repost 0
Published by Satine - dans Nature
commenter cet article
1 septembre 2010 3 01 /09 /septembre /2010 18:04

Nouvelle étape de notre circuit sur la côte ouest des Etats-Unis dont les cartes postales nous alléchaient... Nous ne pensions pas avoir un rendu semblable avec notre petit appareil numérique mais finalement on est assez contents du résultat. C'est une étape à faire, vraiment.

 

 

 

Au cœur de la réserve Navajo,

On a traversé un désert très chaud

Pour se retrouver face à une fente

Dans une falaise rouge et immense.

 

109Antelope-Canyon--1-.JPG

 

De quarante degrés, on a chuté à dix

En ne faisant que quelques pas dans l’interstice,

Ecart de température impressionnant

Marquant le début de notre étonnement.

 

112Antelope-Canyon--4-.JPG

 

Un étroit couloir nous menait vers la pénombre

Nous y évoluions sans aucun encombre,

Levant nos têtes, nous cherchions quelques lueurs

Mais nous nous perdions face à une telle hauteur.

 

119Antelope-Canyon--11-.JPG


De timides rais de soleil s’engouffraient

Pour nous offrir un spectacle inespéré,

De merveilleux jeux d’ombre et de lumière

Maquillaient les falaises à leur manière.

 

120Antelope-Canyon--12-.JPG

 

Un artiste peintre n’aurait pu faire mieux,

Tous les trente pas, nous écarquillions nos yeux,

Une forme se dessinait discrètement,

Un ours, un cœur prenait vie tout doucement.

 

117Antelope Canyon (9)        123Antelope-Canyon--15-.JPG

l'ours                                                                                                 Batman en effet miroir


Et cette palette de couleurs flamboyantes

Du noir glacial au rouge chaleur ardente,

Une pureté de dégradés magnifiques

Un site naturel aux goûts artistiques.

 

115Antelope-Canyon--7-.JPG      128Antelope-Canyon--20-.JPG

 

A lire et voir aussi : Grand Canyon ici

                              Bryce Canyon

                              Mesa Verde ici

                              Monument Valley

Repost 0
Published by Satine - dans Nature
commenter cet article
1 juillet 2010 4 01 /07 /juillet /2010 06:00

Nouvelle étape de notre voyage sur la côte ouest américaine qui m'a réellement impressionnée. Nous sommes allés visiter les maisons troglodythes d'un peuple indien disparu subitement les Anasazis.

Il y a plus de 700 ans, ce peuple a construit des villages dans les falaises à plusieurs centaines de mètres de hauteur parfois et sur plusieurs dizaines de mètres de profondeur. Ingénieux, ils avaient modelé le flanc de la falaise au-dessus de leur tête afin de récupérer l'eau de pluie qui ruisselait et de la conservait dans des puits. Ce sont les marques noires laissées sur le flanc de la falaise et les puits sont les formes circulaires en pierres juste au-dessous.

 

060Mesa-Verde-Spruce-Tree-House.JPG

 

La disparition des Anasazis a longtemps été une énigme et a suscité bien des hypothèses. Les archéologues, qui ont vu les lieux pour la première fois, ont retrouvé beaucoup d'objets leur appartenant (à voir absolument au musée d'ailleurs, c'est vraiment bluffant) et des restes de repas fossilisés dans les assiettes. Cela prouverait qu'ils ont dû partir précipitamment. Aucun corps n'a été trouvé, il ne s'agit donc pas d'une bataille, d'un massacre. Bref, si l'on en croit la série de science fiction X-Files qui a consacré deux épisodes à ce peuple, des extra-terrestres sont venus les chercher... Mais bon...

 

070Mesa-Verde-Cliff-Palace.JPG

 

Quelles sont les raisons qui vous ont poussés

A bâtir vos villages dans du grés ?

A flanc de falaise, c’est surprenant,

A une telle hauteur, c’est impressionnant.

 

067Mesa-Verde-Square-tower--1-.JPG


Etait-ce pour vous protéger des ennemis

Ou pour vous mettre à l’abri des intempéries ?

Vous vous êtes adaptés à cet endroit curieux

En inventant un style de vie harmonieux.

Vous récupériez l’eau de pluie tombant des plateaux,

Conserviez le maïs cultivé dans des silos.

 

074Mesa-Verde-Cliff-Palace--4-.JPG


Comment avez-vous vécu toutes ces années

Avec ce danger quotidien sous vos pieds ?

Vous utilisiez des propulseurs pour chasser,

Fabriquiez des objets avec ingéniosité :

Chaussette en plumes de dinde, ceinture en cheveux,

Avec les yuccas : sandales, récipients creux.

 

061Mesa-Verde-Spruce-Tree-House--1-.JPG


Comment expliquer votre disparition ?

Plusieurs hypothèses sont en réflexion.

Lorsque vos demeures ont été retrouvées

Il n’y avait pas de corps à terre allongés,

Ce ne peut donc pas être une maladie

Qui a décimé tous les Anasazis.

Beaucoup de vos objets ont été laissés,

Dans des assiettes, il y avait parfois des mets,

C’est donc un départ précipité

Qui vous a forcé à tout quitter.

On peut éliminer l’inondation c’est sûr,

Peut-être un feu, un manque d’eau, de nourriture,

L’hypothèse la plus probable maintenant

Est que vous ayez migré collectivement.

 

075Mesa-Verde-Cliff-Palace--5-.JPG

 

A lire et voir aussi : Grand Canyon ici

                               Bryce Canyon

                              Antelope Canyon ici

                              Monument Valley

Repost 0
Published by Satine - dans Nature
commenter cet article