Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Satine
  • Le blog de Satine
  • : Ecoutez les battements de mon coeur, laissez-vous bercer par sa musique et partagez ma passion pour la poésie.
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Référencement

PageRank Actuel
Actualité blog 

Bienvenue

Coucher-de-soleil.jpg
Oh toi visiteur, amateur de poésie,

Que ta curiosité a mené jusqu’ici,
Laisse-toi naviguer au gré de tes envies
Parcours tout ce qui gravite autour de ma vie.

  Ce ne sont que des essais couchés sur papier,
Une partie de moi qui voulait s’exprimer,
Des mots que je ne pouvais laisser enfermés,
C’est tellement beau de les entendre chanter…

  Flotte sur les méandres de mes sentiments,
Partage rires et peines, vole à mes vents,
Vogue sur mes larmes lourdes comme une enclume
  Pour que ton cœur palpite au rythme de ma plume.


1 août 2012 3 01 /08 /août /2012 00:00

Le mariage des amis fait toujours place à d'agréables surprises. Pour celui de Karine et Fred, les mariés eux-même ont lancé des défis aux invités. Je devais écrire un slam pour Fred révélant quelques informations sur Karine. Pour cela, je me suis fait aider de David un ami commun et ensemble nous avons écrit puis lu ce texte sur la BO du film "Jeux d'enfants". Je remercie par ce biais David pour son aide et souhaite à nouveaux beaucoup de bonheur aux jeunes mariés.

 

Alors Fred t'es heureux, tu as épousé Karine ?

Avec ses grands yeux bleus et sa taille de guêpe fine,

Tu lui as fait les yeux doux, et aujourd'hui elle t'a dit : « Yes I do ! »

T’as compris de suite qu'elle n'était pas comme ces filles de « Badoo ».

Karine qui a souvent la tête en l'air, a pourtant les deux pieds sur terre,

Même si sur un coup de tête, elle peut décider de repartir en Angleterre.

 

Alors tu l’as suivie sur les routes pour faire le tour du monde,

Evitant ennuis et déroutes, votre passion devint plus féconde.
D’ailleurs dès votre retour, elle n’a pas perdu de temps,
 

Un p’tit cœur fit son troubadour dans le ventre de maman.

 

Elle vit chaque journée comme si elle devait mourir demain,
Il faut à ses côtés s’envoler et s'accrocher pour découvrir des paysages lointains.

Elle va là où le vent la mène, même si parfois elle tente de brouiller les pistes,

Elle aimerait avoir une vie de bohême, au fond c'est une artiste.

 

Elle fait des sculptures, et aussi de magnifiques peintures ;
Fred, ne dis pas que c'est obscur, sinon elle te jettera en pâture.

Alors pour ne pas la mettre en pétard et finir par en pâtir
Raconte lui que c’est du grand art, à coup sûr ça lui fera plaisir.

Sa plus belle œuvre, elle l’a faite avec toi, une p’tite Mikki,
Un chef d’œuvre qui la rend gaga, un ange du paradis.

 

Elle apprend des erreurs et devient experte avec le temps,

C'est pas toujours facile quand on débute, surtout pour une maman.

Des petits conseils pour passer une soirée tranquille :

Un film de Di Caprio, une pomme d'amour, chaque fois tu taperas dans le mille.

 

Fais pas ton rital et surtout évite d'être macho

Tu verras qu'en retour chaque jour sera un cadeau.

 

Le mariage est comme une place assiégée :

Ceux qui sont dehors veulent y entrer

Et ceux qui sont dedans veulent en sortir ;

Choisissez le même camp, soyez sincères et vrais, vous éviterez le pire.

 

Et paisiblement, ensemble, vous pourrez vieillir.

Repost 0
Published by Satine - dans Amitié
commenter cet article
7 janvier 2008 1 07 /01 /janvier /2008 18:19
                                                            undefined


                 Je connais cette femme merveilleuse depuis une dizaine d’années et pas une dispute n’a assombri notre belle amitié. Elle est à la hauteur de toutes mes attentes et je ne me leurrerais pas en vous avouant que c’est la seule personne en qui j’ai confiance. Je n’irais pas jusqu’à vous dire que je ferais le tour du monde pour elle, car l’irréel ne me séduit pas et ne vous convaincrez pas, mais je la suivrais les yeux fermés tant ses intentions sont louables et bonnes.
Je l’ai rencontrée au lycée, en seconde, son joli minois a attiré mon regard. Je me souviens d’ailleurs de m’être dit qu’elle avait un visage de poupée et cette pensée était unanime. Je ne parle pas des visages glacials des poupées en porcelaine mais plutôt de ceux qui adoucissent le regard quand on se pose sur eux parce qu’on y lit une certaine gentillesse qui apaise et rassure. Son visage est harmonieux et la douceur de ses yeux noisette mis en valeur par un maquillage discret ne vous laissera pas de marbre. Ils témoignent toute son intégrité et l’ampleur de sa délicatesse. Sur son nez fin, dansent des tâches de rousseur parsemées ça et là qui nous invitent à les rejoindre. Ses lèvres peu charnues, discrètement brunies par un rouge à lèvre brillant, ne vous tromperont pas. Elles portent la lourde tâche de nous bercer de cette voix douce et subtile à chacun de leurs mouvements symphoniques, cette voix qui ne défaillit pas car emprunte d’une sincérité qui émeut. Si ses sourires sont discrets et timides, son rire, quant à lui, vous ôte toutes les peines du monde, il est si communicatif qu’il serait encore partagé sur notre lit de mort. Elle vous dira qu’elle ne se trouve pas jolie à cause de quelques rondeurs jugées disgracieuses, je vous dirais que la courbe de ses hanches inspirerait bien des artistes parce qu’elle est légère et féminine à la fois. Sa garde robe est d’ailleurs tout en élégance, elle sait mettre en valeur son corps sans pour autant nous le dévoiler.
Bien entendu sa beauté manifeste ont attiré des hommes, mais ils devaient porter des yeux de vair pour avoir oser la laisser. Comment ont-ils pu être aussi stupides pour abandonner cette perfection, la blesser, lui mentir, la trahir ? A cause de ces vents changeants, ma fleur a perdu bien des pétales qu’elle a remplacés par des épines érectiles pour pimenter sa naïveté et se construire une timide armure. Je suis fière d’elle pour cela et je l’encouragerai encore dans cette voie. Nul n’a le droit de profiter de la gentillesse des autres, de s’en abreuver puis de la laisser se tarir, se faner… Si elle est aujourd’hui plus méfiante, elle n’en est pas moins serviable, à l’écoute et disponible quelle que soit notre faiblesse. Elle saura par ses mots nous remettre du plomb dans l’aile pour qu’on reprenne de l’altitude et qu’on ne s’écrase pas. Elle aura des attentions qui nous redonneront un sourire égaré qui communie si bien avec le sien. A chacune de nos sorties, sa bonne humeur nous transporte et parfois, l’alcool aidant, elle est capable de rire toute la nuit, la soirée ne peut être que réussie.
 
 
           Elle est le soleil de mes nuits, l’étoile qui guide mes pas,
           Je n’aurais pu trouver meilleure amie, en d’autres lieux, d’autres endroits,
           Tout en elle m’ébahit et me séduit, elle a ce je ne sais quoi
           Qui fait qu’on l’envie et la chérit pour tout ce qu’on n’est pas.
 
                                                                                                 Merci ma belle d’avoir toujours été là.
Repost 2
Published by Satine - dans Amitié
commenter cet article
25 novembre 2007 7 25 /11 /novembre /2007 10:44
Poème écrit pour les 20 ans d'une amie...


Vingt ans, l’âge de tous les instants
Où la jeunesse s’épanouissant
Laisse place à de tendres moments
Dont on se souviendra à quarante ans.
 
Un léger sourire, les yeux larmoyants,
Ah qu’il était doux le temps de mes vingt ans
Où je mordais la vie à pleines dents
Sans songer au futur vieillissement.
 
La fac, les révisions m’ont volé bien du temps
Mais je leur dois ma situation maintenant ;
Il y avait les amis et leurs vannes à trois francs
Qui berçaient mes soirées d’été et de printemps.
 
A cet âge, que l’on est innocent !
On se croit au-dessus de tout, surpuissant,
Sur un petit nuage, loin du vent ;
Mais c’est bien mieux comme ça, finalement.
 
Demain les responsabilités, les paiements,
La vie en couple, pas toujours évident,
Les cris, les peurs, l’éducation des enfants,
Oh j’aimerais vraiment retrouver mes vingt ans.
 
Tout ça pour te dire haut et fort « profites-en ! »
Souris à la vie, à ses inconvénients,
Offre ta gaieté, des sourires incessants
Car on ne vit qu’une seule fois ses vingt ans.
Repost 0
Published by Satine - dans Amitié
commenter cet article
17 novembre 2007 6 17 /11 /novembre /2007 16:40
Ecrit pour Géraldine, une amie pianiste, aujourd'hui professeur de musique. Elle a mis en musique plusieurs chansons que je lui avais écrites au lycée et les a interprétées avec brio... 
Petit hommage Gé que tu mérites tant, merci encore...

pianiste.jpg

Elle n’est pas connue, mais le sera demain
Par cette voix claire comme du cristallin,
A cause d’elle, mes larmes, je ne les retiens,
Je n’arrive pas à les contenir, c’est si bien.
 
Elle anime, fait vivre mes poèmes,
Elle sait émouvoir quel que soit le thème ;
Je me laisse emporter par sa voix sensuelle
Et sa musique qui fait croire à l’éternel.
 
Géraldine, sais-tu l’effet que ça me fait
Crois-moi, je resterai longtemps bouleversée ;
Je ne pourrai dignement te remercier,
Je ne sais qu’écrire mais ce n’est pas assez.
 
Je n’ai pas ton don pour composer des musiques,
Ni ta voix pour l’interprétation magnifique.
Elle fait danser mes paroles, c’est magique,
Ma joie n’a jamais été aussi prolifique.
 
Il faudrait les faire écouter au monde entier
Afin de leur montrer ce qu’est une amitié,
L’éclat de toute beauté qu’elle peut apporter,
Elle engendre des mélodies qui font rêver.
 
Je vais t’écrire des chansons jusqu’à ma mort,
En retour tu m’offres un immense trésor
Qui m’émeut, fait vibrer mon cœur, trembler mon corps
J’en pleure aujourd’hui mais j’en redemande encore.
 
Repost 0
Published by Satine - dans Amitié
commenter cet article
9 novembre 2007 5 09 /11 /novembre /2007 21:01
Ca fait presque deux ans que nous nous connaissons
Et qu’ensemble pour un rien nous délirons,
Je sais que notre amitié va subsister
D’ailleurs pourquoi devrait-elle se déchirer ?
 
Tu es si calme, si patiente et si jolie
Qu’il est difficile d’être ton ennemi,
Je te promets de ne pas le devenir
Je serai toujours là même dans l’avenir.
 
A l’écoute des autres quel que soit l’instant
Tu nous aides à surmonter le moment présent
Par ton intelligence et tes bonnes idées,
Je sais qu’à toi, je pourrai toujours me confier.
 
Tes beaux yeux bleus paraissent si attentionnés
Qu’il y aura toujours quelqu’un pour y succomber ;
Un homme idéal un jour, s’éprendra de toi
Car si tu n’en trouves pas, qui en trouvera ?
 
Ta fête restera gravée dans ma mémoire
Comme ton défilé en sous-vêtements noirs
Et nos discussions, nos fous rires si joyeux
Qui je l’espère seront beaucoup plus nombreux.
 
Voilà pour toi, comme promis, ce petit poème
Qui signifie tout simplement que je t’aime,
Que je serai toujours là pour te consoler
Et bien entendu pour te faire rigoler.
 
Repost 0
Published by Satine - dans Amitié
commenter cet article