Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Satine
  • Le blog de Satine
  • : Ecoutez les battements de mon coeur, laissez-vous bercer par sa musique et partagez ma passion pour la poésie.
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Référencement

PageRank Actuel
Actualité blog 

Bienvenue

Coucher-de-soleil.jpg
Oh toi visiteur, amateur de poésie,

Que ta curiosité a mené jusqu’ici,
Laisse-toi naviguer au gré de tes envies
Parcours tout ce qui gravite autour de ma vie.

  Ce ne sont que des essais couchés sur papier,
Une partie de moi qui voulait s’exprimer,
Des mots que je ne pouvais laisser enfermés,
C’est tellement beau de les entendre chanter…

  Flotte sur les méandres de mes sentiments,
Partage rires et peines, vole à mes vents,
Vogue sur mes larmes lourdes comme une enclume
  Pour que ton cœur palpite au rythme de ma plume.


1 juin 2015 1 01 /06 /juin /2015 18:28
La liste de mes envies de Grégoire Delacourt

Quatrième de couverture : Les femmes pressentent toujours ces choses-là. Lorsque Jocelyne Guerbette, mercière à Arras, découvre qu'elle peut désormais s'offrir tout ce qu'elle veut, elle se pose la question : n'y a-t-il pas beaucoup plus à perdre ?

Idéal pour les vacances, ce roman est court, seulement 190 pages en livre de poche. C'est une amie Cathy qui me l'a prêté en me disant : "Tu verras il se lit vite et il est génial." Je confirme. L'écriture est tout ce que j'aime : pas de chichi, pas de fioriture, juste l'essentiel livré avec beaucoup de tendresse pour son héroïne Jocelyne. Et cette Jocelyne ! Une femme tout ce qu'il y a de plus ordinaire, elle pourrait être moi, toi, nous toutes car on se reconnaît en elle forcément, pas dans son intégralité certes mais il y a des passages où toute femme doit s'identifier à elle inéluctablement. Et c'est ça qui plaît. Dès les premières pages, cette Jocelyne on l'aime car elle nous ressemble et parce que c'est une femme bien, une épouse aimante, une mère dévouée, une femme simple qui tient une mercerie et qui vit dans une petite maison.

L'auteur va d'abord nous la présenter dans le présent puis dans le passé en nous racontant son enfance, sa rencontre avec Jocelyn, l'amour de sa vie, la naissance de leurs enfants... Alors on s'attache à elle encore davantage car comme nous toutes, elle a vécu des hauts et des bas, des orages parfois violents avec son époux, des moments de profonde solitude, des périodes qui sont douloureuses même pour nous simples lecteurs, mais elle a tenu bon. Elle s'est battue, n'a jamais renoncé pour son couple et ses enfants, c'est une femme forte alors même qu'elle nous paraît si sensible.

Puis arrive le jour J. Un jour que l'on attend peut-être tous mais que l'on craint aussi : elle va gagner une grosse somme d'argent au loto. D'où le titre. Que faire de tout cet argent ? Il y en a trop ! Alors elle fait une liste très simple, trop même et ça nous fait sourire. Elle y inscrit bien évidemment des choses pour elle mais surtout pour les autres car c'est une femme bonne et généreuse. Pourtant malgré ses petites envies, elle a peur de cette fortune et décide d'aller chercher le chèque le dernier jour et de ne pas l'encaisser tout de suite, ça l'effraie. Comment les autres vont-ils la percevoir ? Sera-t-elle à jamais sollicitée ? Les sentiments à son égard vont-ils changer ? Et son mari, comment va-t-il le prendre ? L'aimera-t-il plus pour son argent que pour elle ? Va-t-il tout dilapider sans compter ? Devra-t-elle changer de maison, de train de vie ? Tout cela elle ne le souhaite pas, elle aime sa petite vie comme elle est. Jusqu'au jour où... Chut, pas un mot de plus, juste une consigne :

LISEZ-LE AU PLUS VITE !

C'est bien la première fois que je vais écrire cela mais je tiens à remercier l'auteur. Un homme, que j'ai longtemps cru être une femme dissimulée, un pseudo pour masquer la vérité, mais la postface m'a convaincue que j'avais tort, c'est bien un homme. Mais alors comment peut-il si bien nous connaître ? Si bien nous mettre en valeur, nous comprendre, nous toucher ? Ce livre est un petit bijou pour nous autres demoiselles, on s'y sent bien, vraiment. Cette question, je ne suis apparemment pas la seule à me l'avoir posée puisqu'il répond dans sa postface qu'il nous aime parce qu'il est entouré de femmes dans sa vie et qu'il leur doit beaucoup... Cette Jocelyne est donc un hommage à sa mère tout simplement, un très bel, doux et tendre hommage à partager absolument.

Extrait : Je suis heureuse avec Jo. Il n'oublie aucun de nos anniversaires. Le week-end, il aime bricoler au garage. Il fabrique des petits meubles que nous vendons dans les brocantes. Il y a trois mois, il a installé le wifi parce que j'avais décidé d'écrire un blog sur mes tricots. Parfois, après avoir mangé, il me pince la joue en disant, t'es gentille toi Jo, t'es une bonne petite. Je sais. Ca peut vous sembler un brin machiste, mais ça vient de son coeur. Il est comme ça, Jo. La finesse, la légèreté, la subtilité des mots, il ne connaît pas bien. Il n'a pas lu beaucoup de livres ; il préfère les résumés aux raisonnements ; les images aux légendes. Il aimait bien les épisodes de Columbo parce que dès le début, on connaissait l'assassin.

Moi, les mots, j'aime bien. J'aime bien les phrases longues, les soupirs qui s'éternisent. J'aime bien quand les mots cachent parfois ce qu'ils disent ; ou le disent d'une manière nouvelle.

Partager cet article

Repost 0

commentaires