Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Satine
  • Le blog de Satine
  • : Ecoutez les battements de mon coeur, laissez-vous bercer par sa musique et partagez ma passion pour la poésie.
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Référencement

PageRank Actuel
Actualité blog 

Bienvenue

Coucher-de-soleil.jpg
Oh toi visiteur, amateur de poésie,

Que ta curiosité a mené jusqu’ici,
Laisse-toi naviguer au gré de tes envies
Parcours tout ce qui gravite autour de ma vie.

  Ce ne sont que des essais couchés sur papier,
Une partie de moi qui voulait s’exprimer,
Des mots que je ne pouvais laisser enfermés,
C’est tellement beau de les entendre chanter…

  Flotte sur les méandres de mes sentiments,
Partage rires et peines, vole à mes vents,
Vogue sur mes larmes lourdes comme une enclume
  Pour que ton cœur palpite au rythme de ma plume.


1 mars 2010 1 01 /03 /mars /2010 00:46

Je vous laisse découvrir la suite de l'article et mon commentaire sur le film de Guy Ritchie... Bonne aventure !

 

 

sherlock3.jpegDans « Les Aventures de Sherlock Holmes » sont réunies les douze enquêtes suivantes dont l’une des plus importantes à mes yeux : « Un Scandale en Bohême ». Pourquoi vous parler uniquement de celle-là ? Parce qu’Elle est là. Elle ? Oui la femme. Celle que Guy Ritchie met  bien en avant dans son film, celle pour qui Holmes aurait des sentiments mais ce n’est pas la seule raison… Le chapitre débute ainsi : « Pour Sherlock Holmes, elle est la femme. Il la juge tellement supérieure à tout son sexe, qu’il ne l’appelle presque jamais par son nom : elle est et elle restera la femme. Aurait-il donc éprouvé à l’égard d’Irène Adler un sentiment voisin de l’amour ? Absolument pas ! Son esprit lucide, froid, admirablement équilibré répugnait à toute émotion en général et à celle de l’amour en particulier. […] Et pourtant une femme l’impressionna : la femme, Irène Adler, qui laissa néanmoins un souvenir douteux et discuté. » Tout commence par la venue du roi de Bohême en personne chez Holmes. Il y a quelques années, il était l’amant d’Irène Adler qui détient une photographie les réunissant et qu’il ne parvient pas à récupérer malgré des cambriolages de fortune. Irène le menace alors de faire parvenir cette photographie à sa future femme. Débute alors la chasse aux indices de Holmes… En se déguisant en cocher, il obtient des renseignements sur les habitudes de la dame auprès de ses employés. Ensuite devant la maison d'Iréne et en sa présence, il manigance une bagarre dont il est la victime afin de se faire emmener à l’intérieur. Avec le concours de Watson qui crie « au feu », il surprend Irène se précipitant vers la photo pour la sauver des éventuelles flammes. Il découvre ainsi la fameuse cachette. Mais le lendemain, lorsqu’il arrive à la maison en présence du roi, il ne reste que la servante qui les informe du départ de la dame et de son récent mari et leur remet une lettre qu’elle a laissée à l’attention de Sherlock Holmes. Tous y découvrent alors l’intelligence de la dame qui s’est à son tour déguisée pour obtenir des informations sur Holmes qu’elle savait chargé de l’enquête. Elle a emporté la photographie qu’elle conservera sans aucune mauvaise intention et a laissé une autre photographie d’elle en robe du soir. Voici comment une femme a déjoué les plans de Holmes. Le chapitre se finit en ces termes : « Il avait l’habitude d’ironiser sur la rouerie féminine ; depuis ce jour il évite de le faire. Et quand il parle d’Irène Adler, ou quand il fait allusion à sa photographie, c’est toujours sous le titre très honorable de la femme. »

J’ai trouvé ce chapitre très intéressant car Holmes a affaire à quelqu’un qui parvient à le manipuler. Et ce quelqu’un est de plus une femme. A l’époque c’était osé d’opposer la gente féminine « bonne maîtresse de maison, bonne mère » au plus grand des détectives et de voir Holmes échouer face à elle. Sir Conan Doyle le fait avec finesse et délicatesse, il la dépeint avec beaucoup de tendresse et lui donne une allure et une classe folles. Maintenant que je vous ai parlé d’elle, je peux embrayer sur le film où elle a toute sa place.

 

sherlocka.jpeg


Guy Ritchie a été culotté et c’est tout à son honneur. Le choix des acteurs est une pure réussite. La prestation de Robert Downey Junior est merveilleuse et subtile, il crève l’écran et il semble très à l’aise avec Jude Law en docteur Watson. On a vraiment l’impression qu’ils se connaissent depuis des années et que ce sont de vrais amis. Leur complicité est réelle et cela donne beaucoup de dynamisme et de crédibilité au film.

Sherlock Holmes a de nombreux points communs avec le héros du livre, Docteur Watson par contre paraît plus courageux, plus volontaire. Dans les enquêtes que j’ai lues, il semble plus en retrait et ses participations ne sont guère musclées ou trop dangereuses. Il apparaît davantage comme le biographe d’Holmes. Il est là pour prendre des notes et lui donne des coups de main quand il en a besoin. Dans le film, il a rôle essentiel et sort plusieurs fois Holmes du pétrin, il est plus posé aussi, plus sûr de lui. Il boîte alors que sa blessure de guerre était à l’épaule mais peut-être est-ce le résultat de sa fièvre entérique qui a épuisé son corps durant des mois.

sherlockadler.jpegQuant à Irène Adler (Rachel Mc Adams), elle est éblouissante. Lors de leur première rencontre, Holmes lui arrache un collier qu’elle aurait volé ( ?) et qu’elle porte autour du cou ; Watson rappelle à Holmes qu’elle l’a berné deux fois déjà. Peut-être apparaît-elle dans une autre enquête que je n’ai pas encore lue mais qu’il me tarde de découvrir. Il y a un « je ne sais quoi » entre eux qui les unit et les repousse à la fois. Certes ils semblent plus épris l’un de l’autre dans le film, Sherlock a conservé sa fameuse photo dans un cadre et la regarde difficilement dans les yeux. Elle prend plaisir à le provoquer avec aisance et facilité comme si elle était sûre de son aura. Ils jouent au chat et à la souris à tour de rôle et c’est plaisant de les voir batifoler ainsi.

 

Bien entendu, le film "Sherlock Holmes" de Guy Ritchie met en lumière tout le talent de Holmes, on a même droit à des réflexions en voix off avant l’action pour nous montrer que Holmes planifie chacun de ses actes. Il y a beaucoup d’actions, de cascades, d’explosions, de suspense et aussi d’humour moins subtil que dans les livres mais bien plus risible. L’enquête est exaltante, elle nous mène aux frontières du paranormal, on se laisse prendre au jeu, on cherche les indices, on regarde où il pose ses yeux pour savoir ce qu’il a perçu et entrer dans sa tête. Mais c’est comme dans les livres, on trouve des solutions, on chemine doucement vers la résolution finale mais il nous manque toujours un ou deux p’tits trucs qui ne lui échappent pas….

Et oui, il faut se rendre à l’évidence : n’est pas Sherlock qui veut.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Satine 17/03/2010 11:31


Ne t'inquiète pas Mélodie, je sais très bien ce que c'est, on est dans la même galère....
Bisous


Mélodie 13/03/2010 17:09


Un gros bisou au passage Satine ! Dur, dur pour moi en ce moment... de trés grosses journées de préparation de classe et de boulot... mais je ne t'oublie pas. Gros bisous collègue... et amie
Poétesse !


Satine 11/03/2010 19:45


Oui je suis d'accord avec toi Nettoue.
Bisous


Satine 11/03/2010 19:44


Et il a bien raison mamalilou... Les acteurs doivent rester des fantasmes, c'est tout.
Bisous


Nettoue 11/03/2010 18:12


Un bel article sous forme de compte rendu Satine. On se rejoints dans ce plaisir de lire.
Bises à toi
Nettoue


mamalilou 10/03/2010 18:24


jaloux lui? naaaaaaaaaaaaan
il dit "jsuis mon riche, mais je suis plus beau, et puis, moi au moins, jsuis là :o))"
:o)


Satine 05/03/2010 19:00


Salut Baggins, contente de te retrouver... Comme je l'ai écrit, selon moi il n'y a que Watson qui jure un peu... Laisse-toi tenter, tu verras bien.
Bisous


Baggins 05/03/2010 12:18


J'adore Sherlock Holmes mais je ne suis pas allé voir le film ...D'aprés les extraits que j'ai vu j'ai peur de ne reconnaitre ni Holmes ni Watson ...Amitiés à toi Satine


Satine 03/03/2010 11:40


J'en suis ravie liedich, que tes escapades chez moi te soient douces alors...
Bisous


Satine 03/03/2010 11:39


Merci surfingmoune, j'espère que tu vas te laisser tenter...
Bisous