Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Satine
  • Le blog de Satine
  • : Ecoutez les battements de mon coeur, laissez-vous bercer par sa musique et partagez ma passion pour la poésie.
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Référencement

PageRank Actuel
Actualité blog 

Bienvenue

Coucher-de-soleil.jpg
Oh toi visiteur, amateur de poésie,

Que ta curiosité a mené jusqu’ici,
Laisse-toi naviguer au gré de tes envies
Parcours tout ce qui gravite autour de ma vie.

  Ce ne sont que des essais couchés sur papier,
Une partie de moi qui voulait s’exprimer,
Des mots que je ne pouvais laisser enfermés,
C’est tellement beau de les entendre chanter…

  Flotte sur les méandres de mes sentiments,
Partage rires et peines, vole à mes vents,
Vogue sur mes larmes lourdes comme une enclume
  Pour que ton cœur palpite au rythme de ma plume.


1 août 2011 1 01 /08 /août /2011 02:45

traité vampirologieLa partie 1 était un court résumé des 80 premières pages, je ne vous y ai proposé que les extraits qui m’avaient plu sans trop vous en dévoiler. C’est la partie qui m’a le plus intéressée, celle où j’ai appris des choses, du sang neuf en quelque sorte…. Pour la suite, c’est assez décevant je dois dire. Les 50 pages suivantes nous donne des informations sur plusieurs existences de vampires avérées avec toujours le même cheminement : un non-mort sort de sa tombe pendant la nuit pour se nourrir puis retourne dans son cercueil. Après plusieurs décès les soupçons se portent sur lui, on le déterre, on lui plante un pieu dans le cœur, on lui coupe la tête et on le brûle. A force c’est redondant et ennuyeux. Le seul intérêt ici est la lecture de témoignages d’autres auteurs avec leur propre style.

 

Puis ensuite on vient à nous expliquer certaines expressions employées encore de nos jours. En effet, un vampire est un mort qui ne veut pas l’être ou que les nécromanciens veulent interroger sur des secrets ou des choses à venir.  Du coup, on a dû inventer des stratagèmes pour les forcer à rester morts. Ainsi la veillée funèbre fut installée mais pas n’importe comment. Elle ne doit accueillir aucun animal car ces petites bêtes véhiculent l’esprit malin, les miroirs doivent être voilés pour éviter que l’esprit du mort ne se réfugie dans son reflet. Il ne doit pas y avoir d’agitation pour ne pas réveiller le défunt mais des objets sacrés ou bénits. Par ailleurs, on peut aussi lier les gros orteils du mort pour ne pas qu’il puisse marcher (au cas où), mettre des pièces de monnaie sur ses yeux pour l’empêcher de voir (et non ce n’est pas pour le passeur), on peut embaucher des pleureuses et aussi le faire sortir les pieds devant pour ne pas qu’il reconnaisse le chemin du retour voire prendre un chemin complexe à l’intérieur du cimetière pour brouiller les pistes…

 

La deuxième moitié du livre nous conte les signes d’infestation du vampire (rien de neuf), la classification des vampires, la chasse aux vampires (rien de neuf non plus, c’est même répétitif puisqu’on l’a déjà évoqué), la psychopathologie du vampire (lunatique, aliénation, perversion…) et pour finir, on nous présente d’autres traités et d’autres extraits de vampires dans la littérature. Un seul a vraiment retenu mon attention, il s’agit de Bérénice d’Edgar Allan Poe que je découvrais ici et je dois avouer que sa plume est superbe. Un petit extrait ? Bon d’accord.

«Le malheur est divers. La misère sur terre est multiforme. Dominant le vaste horizon comme l’arc-en-ciel, ses couleurs sont aussi variées, - aussi distinctes, et toutefois aussi intimement fondues. Dominant le vaste horizon comme l’arc-en-ciel ! Comment d’un exemple de beauté ai-je pu tirer un type de laideur ?  Du signe d’alliance et de paix une similitude de la douleur ? Mais, comme, en éthique, le mal est la conséquence du bien, de même, dans la réalité, c’est de la joie qu’est né le chagrin ; soit que le souvenir du bonheur passé fasse l’angoisse d’aujourd’hui, soit que les agonies qui sont tirent leur origine des extases qui peuvent avoir été. »

 

En conclusion, c’est un livre qui se lie vite au format d’un journal intime. Les titres sont écrits en style gothique pour mettre dans l’ambiance, les illustrations en noir et blanc sont très moyenâgeuses mais collent parfaitement à l’atmosphère du livre. On a réellement l’impression de feuilleter un ouvrage ancien, un trésor, les derniers mots d’un mourant… Mais voilà, il y a des passages à vide où franchement on s’ennuie, des redondances (trop) et finalement rien de bien nouveau à l’exception des origines. Il a été judicieux et plaisant cependant d’ajouter des traités et œuvres d’autres auteurs, du coup ce sont plusieurs histoires au sein d’un même livre dont le seul but est d’appuyer les dires de Van Helsing dans sa quête sur les vampires. C’est dans l’ensemble une découverte intéressante que je ne regrette pas d’avoir lue malgré quelques déceptions. Merci encore Marie !

 

 

Ne soyez pas étonnés si vos commentaires tarderont à être publiés, je pars en vacances, je les modèrerai à mon retour sans faute.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Satine 17/08/2011 11:57


Un lien entre les vampires et Shakespeare ?
Ils sont immortels...
Bisous Maïlyse


Satine 17/08/2011 11:56


En effet, pourquoi pas Maïlyse...


Satine 17/08/2011 11:56


Merci Maria, je ne sais pas pourquoi les histoires de vampires me passionnent en fait, ça paraît peut-être lugubre mais j'aime ce côté immortel et humain à la fois.
Bisous


Maïlyse 16/08/2011 22:03


J'ai omis de préciser quelque chose, ça doit te changer du Shakespeare, mais n'y aurait il pas un infime lien.?

Bisous


Maïlyse 16/08/2011 22:01


Bonsoir Satine,

Cet ouvrage doit être passionnant je pense... Le vampirisme à lui seul, comme il est écrit, nous amène curieusement à le découvrir... Eh hé, et si cela existait vraiment, hein? Pourquoi pas...
Passe une bonne soirée
Amicalement
Maïlyse


Maria 15/08/2011 11:16


La vampirologie m'a toujours un peu effrayée et il est vrai que cela est triste et ennuyeux à lire mais ceci dit, c'est toujours intéressant d'en savoir plus et tu t'en sors très bien. Comme
d'habitude, tu es passionnée dans ce que tu fais et c'est une très belle qualité.Bisous et bonnes vacances si cela est encore d'actualité. Maria


Satine 13/08/2011 13:09


Oui en effet c'est l'un des plus complets, mais le prochain l'est encore plus, patience...
Bisous Vance


Satine 13/08/2011 13:09


C'est tout à fait ton droit dadevo, merci quand même pour le commentaire.


Vance 13/08/2011 10:40


Dommage en effet que la suite ne soit pas à la hauteur. Mais au milieu des très nombreux ouvrages qui ont été publiés sur le sujet, il a l'air d'être l'un des plus complets.
Merci pour la citation de Poe (était-ce une traduction de Baudelaire ?), effectivement bien choisie.


dadevo 07/08/2011 00:54


je n'aime pas les vampires ho ho