Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Satine
  • Le blog de Satine
  • : Ecoutez les battements de mon coeur, laissez-vous bercer par sa musique et partagez ma passion pour la poésie.
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Référencement

PageRank Actuel
Actualité blog 

Bienvenue

Coucher-de-soleil.jpg
Oh toi visiteur, amateur de poésie,

Que ta curiosité a mené jusqu’ici,
Laisse-toi naviguer au gré de tes envies
Parcours tout ce qui gravite autour de ma vie.

  Ce ne sont que des essais couchés sur papier,
Une partie de moi qui voulait s’exprimer,
Des mots que je ne pouvais laisser enfermés,
C’est tellement beau de les entendre chanter…

  Flotte sur les méandres de mes sentiments,
Partage rires et peines, vole à mes vents,
Vogue sur mes larmes lourdes comme une enclume
  Pour que ton cœur palpite au rythme de ma plume.


1 octobre 2010 5 01 /10 /octobre /2010 19:47

poemes.jpgSecond cadeau de Cachou lors de notre rencontre à Bruxelles qui ne pouvait que me faire plaisir, un recueil de poèmes d’amour datant du XIIème au XXème siècle intitulé « Les plus beaux poèmes d’amour ». On y trouve des œuvres de Ronsard, La Fontaine, Hugo, Rimbaud, Eluard, Prévert mais aussi Léo Ferré, Brassens, Gainsbourg….

J’ai décidé de vous en faire partager cinq de siècles et d’auteurs différents. J'en publie deux aujourd'hui et trois la prochaine fois. N’hésitez pas à me faire connaître vos favoris, ça pourrait être intéressant de comparer les goûts de tout le monde…

 

 

 

 

charles.jpgLa Gracieuse de Charles d’Orléans (1394 – 1465)

 

 

 

Dieu, qu’il la fait bon regarder

La gracieuse, bonne et belle !

Pour les grands biens qui sont en elle,

Chacun est prêt de la louer.

 

 

 

Qui se pourrait d’elle lasser ?

Toujours sa beauté renouvelle.

Dieu, qu’il la fait bon regarder,

La gracieuse, bonne et belle !

 

Par deçà ni delà la mer,

Ni sais dame, ni damoiselle

Qui soit en tous biens parfaits telle ;

C’est un songe que d’y penser.

Dieu, qu’il la fait bon regarder !

 

 

corneille.jpgStances à Marquise de Pierre Corneille (1606 – 1684)

 

Marquise, si mon visage

A quelques traits un peu vieux,

Souvenez-vous qu’à mon âge,

Vous ne vaudrez guère mieux.

 

 

 

 

Le temps aux plus belles choses

Se plaît à faire affront ;

Il saura faner vos roses

Comme il a ridé mon front.

 

Le même cours des planètes

Règle nos jours et nos nuits :

On m’a vu ce que vous êtes ;

Vous serez ce que je suis.

 

Cependant j’ai quelques charmes

Qui sont assez éclatants

Pour n’avoir pas trop d’alarmes

De ces ravages du temps.

 

Vous en avez qu’on adore,

Mais ceux que vous méprisez

Pourraient bien durer encore

Quand ceux-là seront usés.

 

Ils pourront sauver la gloire

Des yeux qui me semblent doux

Et dans mille ans faire croire

Ce qu’il me plaira de vous.

 

Chez cette race nouvelle,

Où j’aurai quelque crédit,

Vous ne passerez pour belle

Qu’autant que je l’aurai dit.

 

Pensez-y, belle Marquise :

Quoiqu’un grison fasse effroi,

Il vaut bien qu’on le courtise,

Quand il est fait comme moi.

 

 

Cliquer ici pour lire la suite

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Satine - dans Citations
commenter cet article

commentaires

Poème d'amour 08/12/2014 11:14

il est formidable de lire une poesie merci à vous

Satine 17/11/2010 18:10


OK !


fermaton.over-blog.com (Clovis Simard,phD) 16/11/2010 20:36


Bonjour,

Vous êtes invité à visiter mon Blog sur la conscience humaine
(fermaton.over-blog.com).
Voir la page théorème sur l'Amour (fermaton.over-blog.com)

Cordialement

Clovis Simard


Satine 18/10/2010 18:34


Oui Nettoue, je le trouve très profond moi aussi.
Bisous


Nettoue 18/10/2010 15:43


Je connais ce poème de Corneille. Il est plein de vérité et de tristesse.
Bises ma belle


Satine 10/10/2010 17:49


Tout à fait d'accord avec toi Baggins....
Bises à toi aussi


Baggins 10/10/2010 16:56


Des trésors de notre littérature ...Des maitres pour moi ...Bises amicales


Satine 06/10/2010 12:09


Pour moi aussi Corneille gagne la partie...
Bisous Vance


Vance 06/10/2010 11:04


Joli choix, caustique et pourtant plein d'attention. J'aime beaucoup le Corneille, qui distille un beau rythme alors que le texte de Charles d'Orléans peine un peu en comparaison.
Cachou t'a gâtée, tu le mérites.


Satine 05/10/2010 18:29


Ben il est là liedich, n'oublie pas que je les modère.... Je ne te ferais pas l'affront de t'oublier mon ami de poésie.