Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Satine
  • Le blog de Satine
  • : Ecoutez les battements de mon coeur, laissez-vous bercer par sa musique et partagez ma passion pour la poésie.
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Référencement

PageRank Actuel
Actualité blog 

Bienvenue

Coucher-de-soleil.jpg
Oh toi visiteur, amateur de poésie,

Que ta curiosité a mené jusqu’ici,
Laisse-toi naviguer au gré de tes envies
Parcours tout ce qui gravite autour de ma vie.

  Ce ne sont que des essais couchés sur papier,
Une partie de moi qui voulait s’exprimer,
Des mots que je ne pouvais laisser enfermés,
C’est tellement beau de les entendre chanter…

  Flotte sur les méandres de mes sentiments,
Partage rires et peines, vole à mes vents,
Vogue sur mes larmes lourdes comme une enclume
  Pour que ton cœur palpite au rythme de ma plume.


1 juin 2014 7 01 /06 /juin /2014 15:43

Cela va peut-être vous paraître surprenant mais c’est bien un livre que j’ai choisi au cours d’un masse critique et reçu grâce à Babelio. Oui j’aime le vin. J’ai commencé par les blancs puis les rouges sont devenus aujourd’hui incontournables. Ma préférence se porte sur les Bourgognes plus doux, plus fruités selon moi, même si j’aime aussi quelques Bordeaux sauf lorsqu’ils sont élevés en fût de chêne car le goût du tanin me dérange.

Voilà pourquoi ce livre m’intéressait : « les parfums du vin : sentir et comprendre le vin ». Son contenu pourrait peut-être expliquer mes choix en matière de vin, me rendre plus attentive lors des dégustations, me faire rechercher et apprécier des senteurs en particulier…

 

vin.jpgQuatrième de couverture : Anis, cannelle, safran, fleur d'oranger, chêne, cuir, pain grillé, banane, foin, thé noir... vous voici au coeur du monde fabuleux des odeurs et des arômes des vins. Grâce à ce guide, vignerons, sommeliers, oenologues, analystes sensoriels ou simples amateurs trouveront toutes les méthodes pour progresser sur le chemin de l'olfaction des vins grâce à deux disciplines ici réunies : l'oenologie et la parfumerie.

→ la description de plus de 150 odeurs représentant le spectre olfactif complet des vins

→ le schéma des molécules entrant dans la composition de chaque odeur

→ les confusions possibles et fréquentes

→ les cépages révélant chaque note

→ une exploration de la neurophysiologie de l'olfaction

→ des conseils pratiques de mémorisation.

 

L’auteur est Richard Pfister un ingénieur en œnologie et viticulture qui a travaillé plusieurs années en parfumerie. Il dispense des formations en analyse sensorielle et du conseil en expression aromatique des vins. Ce monsieur sait donc de quoi il parle et cet ouvrage le prouve.

Dans son avant-propos, il cite Patrick Süskind auteur du livre Le parfum. Histoire d’un meurtrier  : « L’homme peut fermer les yeux devant la grandeur, l’horreur, la beauté, et il peut ne pas prêter l’oreille à des mélodies ou des paroles enjôleuses. Mais il ne peut se soustraire à l’odeur. Car l’odeur est sœur de la respiration. » Les dés sont jetés : sentir est donc inévitable alors autant le faire correctement et avec plaisir quand il s’agit d’une si merveilleuse odeur que celle d’une bonne bouteille de vin.


Tout d’abord, l’auteur nous explique tout le processus que subit le raisin depuis sa naissance jusqu’à sa mise en bouteille. Toutes les étapes sont importantes car elles ont toutes un impact sur le goût et l’odeur du vin. Après avoir différencier odeur et arôme (qui nécessite un passage en bouche), il présente les trois types d’odeurs des vins : primaire (raisin et cépages), secondaire (vinification) et tertiaire (vieillissement). Puis ça se complique et ce n’est pas fait pour nous rassurer. Chaque odeur est constituée de plusieurs molécules, ainsi le parfum de la rose est constitué d’une centaine de molécules et si l’on sent la rose dans un vin ce n’est pas parce qu’il y a de la rose mais juste une ou plusieurs des molécules du parfum de la rose. C’est pour cette raison que les dégustateurs ne sont pas forcément d’accord, ils identifient en fait des odeurs différentes mais provenant de la même famille

C’est pour cela que les ¾ de l’ouvrage sont consacrés à la description des odeurs rangées par dominante (épicée, florale, animale, végétale, boisée…) et par famille (plantes aromatiques, fleurs du jardin, d’arbustes ou d’arbres, fruits à coque ou du verger…). Chaque odeur a sa propre carte descriptive avec photo, historique (très intéressant d’ailleurs), composition chimique, odeurs proches et bien sûr les vins révélant cette odeur.

 

Ce livre est destiné à tout le monde débutant comme expert. Il est complet en terme d’explications (le long processus de la fabrication du vin, les odeurs, le système olfactif : son anatomie, son fonctionnement) mais il nous fournit aussi des recommandations simples pour flairer un vin, le déguster, choisir les verres, carafer ou décanter, ordonner les vins à déguster mais surtout pour mémoriser des odeurs progressivement, étape capitale selon l’auteur pour mieux sentir le vin…

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Satine 20/06/2014 21:37

Je compatis mamalilou, ça ne doit pas être évident surtout si tu apprécié le vin avant... Mais je suis sûre que tu as trouvé d'autres plaisirs...
Bisous

Satine 20/06/2014 21:36

Ah Maria c'est depuis ton passage au nouvel overblog... Moi aussi va falloir que j'y passe...
Bisous

mamalilou 14/06/2014 02:04

je ne peux que le respirer, dévorer sa robe des yeux!! sinon c'est oedeme de quincke!!... au moins pire!
pareil pour le sirop pour la toux d'ailleurs!!
mais la mémoire que j'en ai eu de 16 à 19ans 1/2 m'est restée vive et agréable... je ne connais donc plus ce plaisir grisant depuis...!
doux bisous en ce partage

Maria 08/06/2014 22:49

Coucou Satine,
Ravie de te revoir et merci de m'avoir avertie de ce problème de communication. Je ne maîtrise pas bien encore le nouvel "over-blog", j'y ferai plus attention à la prochaine publication.
Pour ce qui est de ton article sur les vins, ce n'est pas mon fort mais c'est très bien pour ceux qui apprécient le bon vin. Bisous mon Amie. Maria

Satine 05/06/2014 18:57

Oui massage, je pense que ça viendra avec le temps, ce fut le cas pour moi en tout cas. Aujourd'hui je sais à l'odeur si un vin sera trop fort pour mon palais, s'il a été élevé en fût de chêne ou
pas... Les expériences multipliées t'aideront sans aucun doute.
Amitiés, merci pour ta visite et ton message.

Satine 05/06/2014 18:55

Je fonctionne comme toi monicalisa, de temps en temps une bonne bouteille mais seulement avec un bon plat...

massage 05/06/2014 08:39

J'ai découvert le vin il y a 2 ans seulement, avant il m'était impossible de le vivre. Par contre je l'associe davantage au goût, à la fleur du palais, alors que l'auteur le retranscrit comme un
plaisir olfactif. Je n'arrive pas encore à jouir d'un plaisir autre qu'intérieur avec un bon vin, peut-être cela viendra-t-il avec le temps ?

Monicalisa 04/06/2014 18:52

un article passionnant sur le vin, j'aime aussi mais un peu avec chaque plat. C'est un plaisir d'associer et de choisir un vin particulier pour un mets raffiné, merci pour ce délicieux partage.
Bonne soirée