Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Satine
  • Le blog de Satine
  • : Ecoutez les battements de mon coeur, laissez-vous bercer par sa musique et partagez ma passion pour la poésie.
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Référencement

PageRank Actuel
Actualité blog 

Bienvenue

Coucher-de-soleil.jpg
Oh toi visiteur, amateur de poésie,

Que ta curiosité a mené jusqu’ici,
Laisse-toi naviguer au gré de tes envies
Parcours tout ce qui gravite autour de ma vie.

  Ce ne sont que des essais couchés sur papier,
Une partie de moi qui voulait s’exprimer,
Des mots que je ne pouvais laisser enfermés,
C’est tellement beau de les entendre chanter…

  Flotte sur les méandres de mes sentiments,
Partage rires et peines, vole à mes vents,
Vogue sur mes larmes lourdes comme une enclume
  Pour que ton cœur palpite au rythme de ma plume.


19 janvier 2010 2 19 /01 /janvier /2010 18:42

Premier roman du réalisateur Guillermo Del Toro (Hellboy, Blade 2, Le Labyrinthe de Pan récompensé par trois oscars) en partenariat avec Chuck Hogan (auteurs de nombreux thrillers salués par Stephen King comme Face à faceLe Prince des braqueurs), ce livre est une petite merveille qui a eu le privilège d’avoir sa propre bande annonce sur Allociné comme s’il s’agissait d’un film. C’est une plongée au cœur de la science-fiction au milieu des vampires et comme nous l’explique la quatrième de couverture :

 

 

la lignee 

   Tapis dans l’ombre, les vampires sont là depuis toujours, à  

   attendre. Leur heure est à présent venue…

 

   Depuis son atterrissage à l’aéroport JFK à New York, un avion 

  en provenance de Berlin ne répond plus à la tour de contrôle. 

  Le spectacle qu’Ephraïm et son équipe d’épidémiologistes 

  découvrent à bord à de quoi glacer le sang : tous les passagers

  sauf quatre sont morts, en apparence paisiblement. Ont-ils été

  victimes d’un attentat au gaz ? D’une bactérie foudroyante ?

   Lorsque, le soir même, deux cents cadavres disparaissent des

  morgues de la ville, Ephraïm comprend qu’une menace sans

  précédent plane sur New York. Lui et un petit groupe décident

  de s’organiser. Pas seulement pour sauver leurs proches. C’est

  la survie de l’humanité qui est en jeu…

 

 


La Lignée est le premier tome d’une trilogie qui promet de tenir en haleine les amateurs du genre. Loin des vampires humanisés de « Twilight », nous avons affaire ici à des bêtes en putréfaction qui ne répondent qu’à un besoin : celui de se nourrir. Si le début de l’histoire fait étrangement penser à un épisode de la nouvelle série « Fringe » (qui m’avait scotchée), les aventures qui s’y déroulent sont bien différentes. Tout d’abord il ne s’agit pas d’une enquête médicale ou policière, Ephraïm ne passe pas son temps dans un laboratoire, il est sur le terrain avec sa collaboratrice Nora et assiste impuissant à des phénomènes étranges, inconnus et terrifiants.

 

Les pages se tournent facilement, la lecture est rapide mais soutenue, on a l’impression de découvrir le scénario d’un film. On imagine avec aisance le décor, les personnages, leurs mouvements, leurs déplacements tout en évitant une description lourde et ennuyeuse. L’action prend toujours le dessus quels que soient le chapitre, l’époque. Plus on avance, plus on trouve des informations stupéfiantes et angoissantes, plus le suspense et la tension augmentent. Ils sont effrayés et nous aussi.

 

Certaines scènes font d’ailleurs directement référence à des films d’horreur comme « L’armée des morts », « Shaun of the dead » ou « Alien ». Mais les vampires n’ont (je crois) jamais été traités de la sorte. Certes il y a « le maître » pour faire un petit clin d’œil à « Dracula » de Coppola, une force décuplée, des sens en éveil, une soif inéluctable mais pas de crocs bien affûtés - plutôt une façon originale et sanglante de boire le sang des humains et de les contaminer.

 

Ephraïm et Nora auront bien besoin des conseils et de l’expérience de Setrakian, un prêteur sur gages, qui a déjà rencontré ces « strigoï » à l’époque où il était enfermé dans des camps nazis durant la seconde guerre mondiale. C’est lui qui nous invite à un voyage glacé dans le passé et les horreurs de l’humanité. Ses sources seront de la plus haute importance pour comprendre le phénomène et tenter de stopper sa propagation. Mais les mortels devront tous s’y mettre pour tuer ces vampires car ils contaminent hommes, femmes, enfants à grande vitesse. N’importe quelle arme est bonne pour rester en vie, fuir ou combattre, survivre ou mourir, ils y seront tous confrontés…


 

A lire absolument ! J’attends les autres tomes avec une grande impatience.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Satine 31/01/2010 21:25


Entièrement d'accord avec toi surfingmoune, j'ai le même problème....
Bisous


Satine 31/01/2010 21:25


Même galère pour nous Mélodie, on doit voir chacun nos 25 parents cette semaine, on va rentrer tard...
Bon courage à nous tous.
Bisous


Satine 31/01/2010 21:24


OK abeilles50, je vois que j'ai un défi de retard. Je t'envoie le texte pour le précédent seulement maintenant...
Bisous


Satine 31/01/2010 21:23


Bonne semaine à toi Charlie, chez nous il y a 20 cm de neige et c'est dur de circuler, hier nous avons cocooné mais aujourd'hui on s'est fait un ciné quand même...
Bisous


surfingmoune 31/01/2010 17:10


Tu me donnes vraiment envie de passer plus de temps à la lecture, oui mais voilà, il y a tant de choses qui me plaisent que les journées ne sont pas assez longues pour tout faire.
Passe une très bonne fin de journée
Bises du dimanche
Surfingmoune


Mélodie 31/01/2010 15:25


Juste un pt'it bisou au passage Mams'selle ! j'espère que tu vas bien... moi hormis les évaluations CM2 qui me donnent beaucoup de boulot, sinon ça va
bisous et bon dimance


abeilles50 31/01/2010 12:14


Bonjour Satine,
Un p'tit passage pour te saluer, et t'informer que :
le Défi n° 21 de la Ruche en ligne... si tu aimes les fragrances...
Bon dimanche. Bizzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzz


Charlie 31/01/2010 10:26


Je suis venue te souhaiter un bon Dimanche.
Il fait froid même ici, alors restons au chaud...
Bisous tendresse.


Satine 26/01/2010 19:39


Merci mamalilou pour ce bisou heureusement sans dent. Hihihi!
Bisous


mamalilou 25/01/2010 23:15


ce schéma fait toujours recette, la crainte du mal jusque dans les cellules...
comme quoi il est important d'apprendre à mener le combat intérieur, qui mène à l'invulnérabilité...
:))
bisous sans les dents (°_^) et bellefin de soirée à toi