Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Satine
  • Le blog de Satine
  • : Ecoutez les battements de mon coeur, laissez-vous bercer par sa musique et partagez ma passion pour la poésie.
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Référencement

PageRank Actuel
Actualité blog 

Bienvenue

Coucher-de-soleil.jpg
Oh toi visiteur, amateur de poésie,

Que ta curiosité a mené jusqu’ici,
Laisse-toi naviguer au gré de tes envies
Parcours tout ce qui gravite autour de ma vie.

  Ce ne sont que des essais couchés sur papier,
Une partie de moi qui voulait s’exprimer,
Des mots que je ne pouvais laisser enfermés,
C’est tellement beau de les entendre chanter…

  Flotte sur les méandres de mes sentiments,
Partage rires et peines, vole à mes vents,
Vogue sur mes larmes lourdes comme une enclume
  Pour que ton cœur palpite au rythme de ma plume.


15 octobre 2010 5 15 /10 /octobre /2010 02:14

Pour participer au défi n° 37 d’abeilles50 dont le thème est : « expressions et mots en délire », j’ai choisi de traiter les expressions en rapport avec nos amis les animaux.

 

loup.jpg


Qui a dit qu’il n’y avait pas de lézard ? Il y a une araignée au plafond. Il pleut comme vache qui pisse, c’est un vrai panier de crabes ici, on est serrés comme des sardines, j’en ai le bourdon. A force, je suis rouge comme une écrevisse et je vais devenir maigre comme un coucou au lieu d’être gras comme un cochon. Aurais-je une taille de guêpe ? Par manque d’espace, je souffle comme un phoque. J’en ai marre de faire le pied de grue et d’être le dindon de la farce.

Mes amis me regardent avec des yeux de merlan frit ou des yeux de biche parce que je suis connu comme le loup blanc et que je n’ai pas une cervelle de moineau. J’ai beau être malin comme un singe, je dois l’avouer, j’ai la chair de poule, j’ai peur qu’on me fasse avaler des couleuvres. Peut-être vont-ils nous tirer les vers du nez ou seulement nous faire tourner en bourrique

 

pinson.jpg


Je ne sais pas si je dois être muet comme une carpe ou pousser des cris d’orfraie. Nos ravisseurs ont une langue de vipère, ça leur plaît de taquiner le goujon, ils rient comme des baleines. Nous ne sommes pas ravitaillés par les corbeaux, j’ai une faim de loup, je crois que je vais verser des larmes de crocodile et quand je serai à bout, je bayerai aux corneilles.

Avec mon œil de lynx, je constate que les gardiens sont frais comme des gardons, gais comme des pinsons, pour eux, on ne vaut pas un pet de lapin, on est de la roupie de sansonnet. Ils sont têtus comme des ânes, butés comme des mulets. Croient-ils avoir trouver la poule aux yeux d’or ? Ils sont fiers comme des paons, se pavanent comme des coqs dans une basse-cour et frétillent comme des poissons.

 

ane.jpg


Je crois qu’il faut mettre bien plus qu’une grenouille dans le bénitier pour nous sortir de ce piège à rats. Il faut qu’on quitte ce froid de canard, ce temps de chien, ce trou de souris, qu’on s’échappe à pas de loup. Il faut que je bouge, j’ai les vers au cul et mes oreilles d’éléphant sont en train de geler.

 

souris.jpg

 

Heureusement ce n’était qu’un rêve, je dormais comme un loir.

Partager cet article

Repost 0
Published by Satine - dans jeux interblogs
commenter cet article

commentaires

Satine 12/11/2010 18:02


Oui, c'est d'ailleurs assez bizarre, certaines sont venues tout de suite alors que pour d'autres j'ai mis du temps à les trouver.
Bisous


Nettoue 11/11/2010 15:49


Ce sont des expressions tellement familières que l'on n'y fais même pas attention et c'est bien de les souligner
Bises Satine


Satine 23/10/2010 11:47


Ah oui ? Tu viens de m'apprendre quelque chose, encore ! Merci mamalilou et bon week end à toi ! L'erreur va être rectifiée.
Bisous


Satine 23/10/2010 11:46


Et ben Surfingmoune, je vois que tu es prête à participer au défi aussi, n'hésite pas, ça fera plaisir à abeilles50 ! Bien joué !
Bisous et bon week end


mamalilou 20/10/2010 23:26


n'y voies pas anguille sous roche, mais, sans vouloir faire la mouche du coche, ...

on écrit "bayer aux corneilles"...Le verbe bayer qui signifie "avoir la bouche ouverte" et non le fait de bâiller.
Quant aux corneilles, au 16e siècle, elles désignaient des objets insignifiants, sans importance. Et pas seulement l'oiseau, très présent en nombre à cette époque, que le fruit du cornouiller.
c'était la minute nécessaire de mme cyclopède (lol)

Bayer aux corneilles voulait donc dire "rester bouche ouverte à regarder en l'air, contempler ou désirer des choses sans intérêts".

gros bisous et câlin (ou caresse d'ours si tu préfères!!)


surfingmoune 19/10/2010 18:18


Oh bravo Satine.
Mais dis-moi "quelle mouche t'a piqué" pour te faire participer à ce jeu?
N'y avait-il pas "anguille sous roche"?
Ayant "une cervelle de moineau" et "une tête de linotte" je préfére de beaucoup "faire le lézard" en te souhaitant une douce soirée
Bizzz
Surfingmoune


Satine 18/10/2010 18:34


Merci Nettoue, ça m'a fait rire de le faire aussi, comme quoi...
Bonne semaine à toi
Bisous


Satine 18/10/2010 18:33


Mamalilou, comment ai-je pu oublier cette bouche en cul de poule ????????????????????????
Bien vu !
Bisous


Nettoue 18/10/2010 15:40


C'est amusant et très réussi, bravo Satine et bises à toi


mamalilou 17/10/2010 19:07


et après tu t'étonneras que je te lise avec des yeux de merlan frit!! :)
et c'est la bouche en cul d'poule (oui pas facile à placer celle-là, tu peux me remercier...)
...que je dépose un bisous sur ta joue (tu n'es pas obligée de penser au cul de ladite poule les prochaines fois, tu me feras plaisir,....!!!)
héhé
belle soirée à toi