Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Satine
  • Le blog de Satine
  • : Ecoutez les battements de mon coeur, laissez-vous bercer par sa musique et partagez ma passion pour la poésie.
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Référencement

PageRank Actuel
Actualité blog 

Bienvenue

Coucher-de-soleil.jpg
Oh toi visiteur, amateur de poésie,

Que ta curiosité a mené jusqu’ici,
Laisse-toi naviguer au gré de tes envies
Parcours tout ce qui gravite autour de ma vie.

  Ce ne sont que des essais couchés sur papier,
Une partie de moi qui voulait s’exprimer,
Des mots que je ne pouvais laisser enfermés,
C’est tellement beau de les entendre chanter…

  Flotte sur les méandres de mes sentiments,
Partage rires et peines, vole à mes vents,
Vogue sur mes larmes lourdes comme une enclume
  Pour que ton cœur palpite au rythme de ma plume.


10 août 2010 2 10 /08 /août /2010 01:23

Voici ma participation au défi n°34 proposé par abeilles50 ayant pour thème les homophones.

Ca fait réviser son orthographe, sa grammaire et même sa conjugaison….


 

Je suis d’accord pour ce jeu, il n’est pas nécessaire que je signe un accord avec mon nom ou que je trace une croix. Non, ils n’ont pas besoin que je fasse le signe de croix face à une glace. D’ailleurs, je n’aime pas ça, la glace, c’est trop froid et je n’apprécie non plus les gens froids, j’en ai marre. Je préfère qu’ils soient droits, dormant dans des draps de soie, souriant de leurs dents blanches, pas besoin d’en faire tout un plat, c’est leur droit. Et s’ils veulent aller tout droit plutôt qu’à gauche ou à droite, il n’y a pas de souci.


Les soucis ne forment pas de bouquet, leur forme ne convient pas. Par contre, contre vents et marées, je vous prends à part, car je voue un véritable culte aux vins et à leurs bouquets. J’en vends vingt, cent, même plus, sans me vanter. Le nombre exact, on s’en moque après tout, ce qui compte, c’est d’avoir un bon compte en banque, des avoirs, des vivres pour vivre comme dans les contes de fées à deux balles,l’on se fait la cour dans des bals toujours trop longs et où l’on s’aime. Qui sème le vent, récolte la tempête, ce sont des faits avérés.

 

C’est fini le tempstant de choses se passaient à merveille, c’est du passé. Je t’en prie, crois-moi, cela fait des mois que je tends l’oreille et rien ne change. Des corps vides travaillent dans des champs au son des cors et des chants. Pas besoin de prendre des notes, les notes sont justes. Ils font leur travail, même si leur peau fond au soleil qu’elle que soit l’heure, pas de pot, ils sont courageux ! Ils récoltent sur cette île, je ne suis pas sûre, sept céréales dont du son et du mil. Puis ils font don de leur récolte à des œuvres caritatives pour nourrir mille pauvres. Dans le mille !


Ma tante vit sous une tente depuis le début de sa vie. Elle est pauvre, ça se voit, elle n’a pas choisi la bonne voie. Bien que sa voix soit douce et qu’elle n’ait pas de sou, elle livre des livres qui pèsent une bonne livre avec son mâtin, tôt le matin. Elle n’a pas tort, même si sous le poids, son dos se tord, ben oui ce ne sont pas des petits pois. Son chien ne porte pas de mors, il ne mord pas et si jamais il le faisait, il prendrait la porte ou serait mort. Elle lit parfois ces livres dans son lit où elle boit la lie d’une bouteille bon marché. Au marché ou dans les bois, elle lie connaissance avec des jeunes qui aiment marcher ou sentir l’odeur du bois jeune. Ils échangent ainsi leurs connaissances de bouche en bouche et ça lui en bouche un coin. Les coings, elle les jette dans les bouches d’égout avec dégoût, ça ne lui a jamais plu. Quant il a plu, elle n’aime plus sortir car ses collants sont mouillés et ils deviennent collants ou ses bas descendent trop bas à cause del’eau. Elle ne cause plus, elle a eu son lot de péripéties. Elle ôte ses vêtements, se sèche puis met une robe qu’elle sait sèche mais elle appartient à son hôte alors elle passe mes habits qui l’habillent ces jours-ci. C’est dingue comme mes biens lui vont si bien !

Partager cet article

Repost 0
Published by Satine - dans jeux interblogs
commenter cet article

commentaires

mamalilou 20/08/2010 14:21


merci, oui, il fait beau mais je suis à J-2.. faut que ça dure, nous avons eu 10 journées d'automne aussi ici..
de toutes façons ce sera du grand air dans les dunes, beau ou pas ce sera du mieux :o)
bisous et bon we ... d'octobre donc!!!! lol


Nettoue 19/08/2010 16:09


C'est farfelu, intelligent et génial ! j'ai passé un bon moment merci Satine


Satine 19/08/2010 12:05


Et ma joue est toute chaude liedich depuis que le soleil réapparaît enfin après 3 semaines de pluie et de nuages...
Bisous


liedich 18/08/2010 22:34


En passant et une douceur au creux de la main, sentir la chaleur de ta joue !
Chutttttttttttttttttttt !


Satine 18/08/2010 11:26


Bonnes vacances mamalilou ! J'espère que tu auras le beau temps parce que chez nous c'est le mois d'octobre depuis trois semaines, ça déprime.


Satine 18/08/2010 11:25


Belle soirée et doux bisous à toi Charlie.


mamalilou 18/08/2010 04:39


bon ça y est, dernière tournée de blog, j'espère arriver à passer encore avant de filer en bord de mer, mais c'est pas dit
alors à tout bientôt
je laisse la porte ouverte à tes mots doux sur caplibre
et te dépose un gros bisou, tu verras ya plein de trucs programmés que j'ai laissés, pas la patience de tout différer...^_^


Charlie 17/08/2010 20:54


En passant je te laisse plein de gros bisous...
Belle soirée ma Satine.


Satine 16/08/2010 15:11


Que de louanges, Charlie, merci ça me va droit au coeur... Pour les commentaires, il faut attendre que je les modère pour qu'ils apparaissent.....
Bisous et à bientôt avec plaisir.


Charlie 15/08/2010 18:17


Juste en passant un gros bisou...
J'espère que mon com précédent est passé, je ne le vois pas !