Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Satine
  • Le blog de Satine
  • : Ecoutez les battements de mon coeur, laissez-vous bercer par sa musique et partagez ma passion pour la poésie.
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Référencement

PageRank Actuel
Actualité blog 

Bienvenue

Coucher-de-soleil.jpg
Oh toi visiteur, amateur de poésie,

Que ta curiosité a mené jusqu’ici,
Laisse-toi naviguer au gré de tes envies
Parcours tout ce qui gravite autour de ma vie.

  Ce ne sont que des essais couchés sur papier,
Une partie de moi qui voulait s’exprimer,
Des mots que je ne pouvais laisser enfermés,
C’est tellement beau de les entendre chanter…

  Flotte sur les méandres de mes sentiments,
Partage rires et peines, vole à mes vents,
Vogue sur mes larmes lourdes comme une enclume
  Pour que ton cœur palpite au rythme de ma plume.


17 mai 2008 6 17 /05 /mai /2008 14:15

                                                                                                                                       
       


                                        




Il est celui vers qui mon regard s’est tourné

 Sans le vouloir, sans le savoir, sans le chercher ;

Mes yeux s’y sont attardés puis égarés

Pour le découvrir et ne plus le quitter.

 

Il est le reflet de mes pensées profondes

Qui se mire si bien au sein de mon monde ;

Mes mots sortent de sa bouche vagabonde,

Dans mon esprit germent ses idées fécondes.

 

Il est celui qui offre tant de douceur,

Que je découvre la tendresse avec candeur ;

Son sourire c’est une main sur mon cœur

Attisant l’espoir d’un éventuel bonheur.

 

Il est celui qui m’écoute patiemment

Et qui me comprend d’un regard  innocent ;

Ses yeux posés sur mon corps me montrent ardemment

Une beauté que je ne percevais avant.

 

Il est le frisson qui s’immisce sous ma chair

Quand nos mains enfin unies se joignent, se serrent ;

Plus de panique ou d’angoisse, il me libère

Pour un temps que je sais d’avance éphémère.

 

Il est aussi l’origine d’une souffrance

Lorsque loin de ses mains, je suis en errance ;

Chacun de ses départs me flagelle en silence,

Le vide alors me submerge en abondance.

 

Il est cette solitude qui me dévore

Quand mon âme se heurte à l’ombre de son corps ;

Ce manque cruel me paralyse dès l’aurore

Et jusqu’au soir, s’abat sur moi comme un poids mort.

 

Il est ce doute immuable qui me parcourt,

M’assomme et m’affaiblit un peu plus chaque jour ;

Quand me feras-tu mal, mon amour, à ton tour ?

Je n’ai pas droit au bonheur, juste à ses contours.

Partager cet article

Repost 0
Published by Satine - dans Amour
commenter cet article

commentaires

Satine 13/02/2009 18:25

Merci pour ce commentaire très touchant, ça me va droit au coeur... Pour le mariage, on y pense...
Bisous sincères et émus

Charly... 13/02/2009 17:51

Un tel partage, une telle complicité, a un prix : la douleur de la séparation. Mais aussi une récompense: les joies des retrouvailles. Une fois consolidée, par le mariage par exemple, cette union de deux coeurs ne souffre plus tellement de devoir se séparer, car elle sait que ce n'est que pour un temps et à cause des obligations de l'existence. Mais que c'est beau !
Charly...

Satine 02/10/2008 22:13

Mais je t'en prie Maria, c'était sincère. Je n'aime pas te savoir triste et je ressens une certaine douleur à travers tes mots, une peine que j'ai souvent connue et qui me ramène dans un passé que j'ai enfoui mais qui ressort parfois. Je suis de tout coeur avec toi mon amie et je souhaite vraiment que ce trouble te quitte et qu'à nouveau tu vogues vers de jolies rives fleuries....
Bisous

Maria 01/10/2008 20:50

Quelle douce constatation de cet écrit de jeunesse, au regard candide que l'on possède à cet âge. Rien n'est plus beau et réaliste néanmoins, mais c'est dit avec l'enthousiasme de nos dix huit ans.
Satine, très chère amie, ton dernier commentaire m'a fait couler quelques larmes, mais de joie, n'en doute pas...Je constate que sur le net, il peut y avoir de très bonnes choses et que l'amitié, la vraie ! peut se rencontrer aussi. Pour ta présence, pour tes mots ! merci et je t'embrasse très fort aussi....Je vais revenir, j'espère avec de nouveaux écrits. Amitié et à bientôt. Maria

Satine 01/09/2008 19:29

Ah je comprends mieux, merci pour cette précision...

stephyrimes 01/09/2008 17:49

Liza avait arrêter son blog, mais elle a repris, mais différemment car elle est très fatiguée, mais ça va, désolé si je t'ai fait peur ma phrase était un peu abrupte.A bientôt Stéphy

Satine 29/08/2008 20:31

Mais de rien Stephy ce fut un plaisir, et puis le but d'un blog c'est d'échanger non ????
Par contre "l'arrêt de Liza" c'est quoi ????
A bientôt

stephyrimes 29/08/2008 20:20

Bonsoir, Je te remercie Satine ton com m'a fait du bien et m'a donné le sourire.merci de ta venue.J'aime apporter un peu de bonheur aux autres par ma poésie, mais là j'ai l'âme en peine par l'arrêt de Liza et c'est un sourire que tu m'as apporté alors MERCI à toi. A bientôt amitiés Stéphy

Satine 29/08/2008 20:01

Merci beaucoup et bienvenue à toi. Je suis heureuse que cela te plaise et c'est avec joie que je vais faire un petit tour chez toi...
A bientôt

stephyrimes 28/08/2008 18:59

Bonsoir Satine
Je passe par le blog de l'enchanteur pour te découvrir et c'est magnifique tu as une plume divine.J'aime beaucoup, je reviendrai te lire.
A bientôt amicalement stephyrimes