Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Satine
  • Le blog de Satine
  • : Ecoutez les battements de mon coeur, laissez-vous bercer par sa musique et partagez ma passion pour la poésie.
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Référencement

PageRank Actuel
Actualité blog 

Bienvenue

Coucher-de-soleil.jpg
Oh toi visiteur, amateur de poésie,

Que ta curiosité a mené jusqu’ici,
Laisse-toi naviguer au gré de tes envies
Parcours tout ce qui gravite autour de ma vie.

  Ce ne sont que des essais couchés sur papier,
Une partie de moi qui voulait s’exprimer,
Des mots que je ne pouvais laisser enfermés,
C’est tellement beau de les entendre chanter…

  Flotte sur les méandres de mes sentiments,
Partage rires et peines, vole à mes vents,
Vogue sur mes larmes lourdes comme une enclume
  Pour que ton cœur palpite au rythme de ma plume.


9 mai 2008 5 09 /05 /mai /2008 19:38

Parodie réalisée à l’occasion des 55 ans de mariage de mes grands-parents, une autre suivra.

 

Ce texte magnifique est à l’origine un poème de Louis Aragon. Jean Ferrat en a fait une chanson émouvante (les paroles originales se trouvent sous ma parodie) récemment reprise par les Enfoirés (Claire Keim, Julien Clerc, Amel Bent et Bénabar) dans l’album « le secret des Enfoirés » sorti en mars 2008. C’est d’ailleurs grâce à ce spectacle que je suis allée voir à Strasbourg que l’intuition m’est venue…

 

Que serions-nous sans vous

 

Refrain :  Que serions-nous sans vous à qui on doit la vie

     Que serions-nous sans vous qui nous avez chéris

     Quels que soient nos problèm’, vous êtes toujours là

      Pour soulager nos pein’, vous ouvrez grands vos bras.

 

On a de bons souv’nirs quand nous étions enfants

Ces moments de plaisir que l’on partageait tant

Vous étiez débordés mais nous donniez du temps

Parfois si fatigués et pourtant si présents

Que tout’ notre jeuness’ fut vécue sans détour

Pas besoin de richess’ quand on a tant d’amour.

 

Refrain

 

On pourrait prendr’ exempl’ sur votre vie à deux

Ces bonheurs qu’on contempl’, se contenter de peu

Des dîners en famill’, les sourir’ des enfants

La beauté de la vie, malgré tous les tourments,

L’importanc’ de l’amour qu’on offr’ avec élan

On ne peut rester sourd, quand on reçoit tell’ment.

 

Refrain

 

Les années ont passé, nous somm’ dev’nus adult’

Ces instants partagés, jamais on n’les occult’.

On a tous un’ famill’ qu’on essaie de bâtir

En ayant à l’esprit, l’envie de réussir,

Vous êtes nos modèl’, pour avoir à notr’ tour

Une vie aussi bell’, le fruit de vos amours.

 

Refrain 2 : On n’pourra vous remercier, jamais comm’ il se doit

        D’vous être sacrifiés, pour nous autant de fois

        C’est à notr’ tour maint’nant de vous dir’ en poèm’

        Pour nous vous comptez tant et combien on vous aim’.

 




 

Texte original de la chanson de Jean Ferrat :

 

Refrain: Que serais-je sans toi qui vins à ma rencontre
              Que serais-je sans toi qu'un cœur au bois dormant
              Que cette heure arrêtée au cadran de la montre
              Que serais-je sans toi que ce balbutiement ?

J'ai tout appris de toi sur les choses humaines
Et j'ai vu désormais le monde à ta façon
J'ai tout appris de toi, comme on boit aux fontaines
Comme on lit dans le ciel les étoiles lointaines
Comme, au passant qui chante, on reprend sa chanson
J'ai tout appris de toi jusqu'au sens du frisson

Refrain

J'ai tout appris de toi, pour ce qui me concerne,
Qu'il fait jour à midi, qu'un ciel peut être bleu,
Que le bonheur n'est pas un quinquet de taverne
Tu m'as pris par la main dans cet enfer moderne
Où l'homme ne sait plus ce que c'est qu'être deux
Tu m'as pris par la main comme un amant heureux

Refrain

Qui parle de bonheur a souvent les yeux tristes,
N'est-ce pas un sanglot de la déconvenue,
Une corde brisée aux doigts du guitariste ?
Et pourtant, je vous dis que le bonheur existe
Ailleurs que dans le rêve, ailleurs que dans les nues,
Terre, terre, voici ses rades inconnues

Refrain


Partager cet article

Repost 0
Published by Satine - dans parodies
commenter cet article

commentaires

Satine 01/02/2009 10:32

Et ben t'as tout juste Charly ! La musique m'a transportée et oui les mots venaient tout seuls mais il fallait respecter le rythme alors parfois j'ai du faire des petits sacrifices mais je suis fière du résultat.
Bisous

Charly... 31/01/2009 05:40

Un exercice comme tu sais les faire. Pour une telle occasion, je suis sûr que les idées te venaient toutes seules, ton coeur porté par tant d'amour et de reconnaissance. J'imagine facilement l'émotion du moment. Ils ont dû te faire le plus gros bisous que tu n'aies jamais reçu de leur part. Incorrigible Satine !
Charly...

Satine 03/09/2008 17:01

Héhé ! J'attends aussi de voir ça... Oui le texte leur a beaucoup plu; ils étaient très touchés.
Amitié

L'Enchanteur 03/09/2008 07:54

Oh ma Satine, voilà une nouvelle chose en commun, j'aime aussi parodier les chansons en y mettant mes mots car je ne suis pas musicien mais j'apprécie temps fredonner mes textes... Ta composition est magnifique, ils ont dû être touchés. Amitié. Thierry

Satine 26/08/2008 13:11

Merci beaucoup Moun et bienvenue sur mes pensées...
Oui ils étaient très émus, c'est le cadeau que j'ai reçu en retour...
Amitiés poétiques

Moun 26/08/2008 13:01

Bravo et fallait oser parodier Aragon !
Qui ne tente rien n'a rien et c'est bien tenté et réussi !
Bravo et j'imagine l'émotion de papy et mamie

Satine 24/05/2008 10:42

Merci à vous deux, l'essentiel c'est qu'il les a émus, j'ai eu droit à leurs larmes et aux félicitations familiales, un beau cadeau...

Peter Pan 23/05/2008 08:29

C'est super mignon...

Amitié...

Peter Pan...

surfingmoune 23/05/2008 00:10

Quel bel hommage rendu à tes grands-parents.
Ton poème est très beau, si plein d'amour et d'admiration.
Bises
Surfingmoune