Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Satine
  • Le blog de Satine
  • : Ecoutez les battements de mon coeur, laissez-vous bercer par sa musique et partagez ma passion pour la poésie.
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Référencement

PageRank Actuel
Actualité blog 

Bienvenue

Coucher-de-soleil.jpg
Oh toi visiteur, amateur de poésie,

Que ta curiosité a mené jusqu’ici,
Laisse-toi naviguer au gré de tes envies
Parcours tout ce qui gravite autour de ma vie.

  Ce ne sont que des essais couchés sur papier,
Une partie de moi qui voulait s’exprimer,
Des mots que je ne pouvais laisser enfermés,
C’est tellement beau de les entendre chanter…

  Flotte sur les méandres de mes sentiments,
Partage rires et peines, vole à mes vents,
Vogue sur mes larmes lourdes comme une enclume
  Pour que ton cœur palpite au rythme de ma plume.


23 avril 2008 3 23 /04 /avril /2008 17:04

Troisième poème écrit pour une amie, il s’agit de la suite de l’article « viendras-tu » déjà publié dans le thème « amour ».

 

Si tu t’en vas loin de moi, il me restera

Les souvenirs d’une rencontre inespérée :

Nos deux âmes étaient égarées dans leur foyer,

On ne leur accordait pas assez d’intérêt,

Elles voulaient de la chaleur pour exister,

Un feu les réchauffa : ce fut moi, ce fut toi.

 

Si tu t’en vas loin de moi, il me restera

Nos premiers textes qui appelaient au secours :

Des e-mails anodins postés au jour le jour

Revêtirent soudain une voix de velours

Pour réclamer plus d’attention puis plus d’amour

Et c’est toute leur beauté qui nous rapprocha.

 

Si tu t’en vas loin de moi, il me restera

Nos étreintes impatientes riches de tendresse :

Nos mains se touchèrent tout en délicatesse

Puis se mirent à délivrer avec adresse

La douceur, le plaisir d’ineffables caresses

Que rien ni personne, à jamais, n’effacera.

 

Si tu t’en vas loin de moi, il me restera

La sensualité de notre relation :

Submergés par la fougue de notre passion,

Nos corps ne résistaient plus à la tentation,

Ils se ranimaient, ensemble, avec dévotion

Offrant une intensité que l’on n’oublie pas.

 

Si tu t’en vas loin de moi, il me restera

Cette douceur qui mettait mon corps en émoi,

Cet apaisement au moindre son de ta voix,

Ce retour à la vie au toucher de tes doigts,

Le velouté de tes lèvres posées sur moi,

Mais éternellement il me manquera…toi.

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Satine - dans Amour
commenter cet article

commentaires

Satine 10/01/2009 15:39

Merci et oui il est resté mais il n'avait pas lu ce poème avant de faire son choix...
Bisous

Charly... 07/01/2009 16:32

Avec ces mots-là, il n'avait pas intérêt à s'en aller le bougre. Mais il est resté, n'est ce pas ?
Charly...

Satine 07/09/2008 21:56

Merci c'est gentil comme tout, ça me fait très plaisir...
Bonne nuit à toi, tu peux fermer les yeux maintenant et t'endormir tout doucement.

L'Enchanteur 06/09/2008 09:01

Tu me donnes des frissons Satine, c'est d'une grande sensualité ton poème là. Je me suis laissé bercer par tes mots, les yeux ouverts quand-même pour ne pas en perdre une miette. Bisous. Thierry

Satine 01/05/2008 19:12

Merci pour cette adorable visite et ce chaleureux commentaire.
Sois la bienvenue poétesse de talent...

Domenica 01/05/2008 17:23

Que tes mots d'antan sont divins,
Puisque ce fut ta jeunesse qui les écrivit,
Mais nulle femme naurait pû, ce serait humain,
De rester de glace devant la chaleurs de tes écrits......
Ou est-ce réalité ???
Bisou. Amitié
Maria