Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Satine
  • Le blog de Satine
  • : Ecoutez les battements de mon coeur, laissez-vous bercer par sa musique et partagez ma passion pour la poésie.
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Référencement

PageRank Actuel
Actualité blog 

Bienvenue

Coucher-de-soleil.jpg
Oh toi visiteur, amateur de poésie,

Que ta curiosité a mené jusqu’ici,
Laisse-toi naviguer au gré de tes envies
Parcours tout ce qui gravite autour de ma vie.

  Ce ne sont que des essais couchés sur papier,
Une partie de moi qui voulait s’exprimer,
Des mots que je ne pouvais laisser enfermés,
C’est tellement beau de les entendre chanter…

  Flotte sur les méandres de mes sentiments,
Partage rires et peines, vole à mes vents,
Vogue sur mes larmes lourdes comme une enclume
  Pour que ton cœur palpite au rythme de ma plume.


12 avril 2008 6 12 /04 /avril /2008 13:41

La Tragédie d'Hamlet, Prince de Danemark, est la plus longue et l'une des plus célèbres pièces de William Shakespeare. Le texte fut publié en 1603. Voici l’histoire : le roi du Danemark, le père d'Hamlet (Mel Gibson) est mort récemment. Son frère Claudius (Alan Bates) le remplace comme roi puis épouse rapidement Gertrude (Glenn Close), la veuve de son frère. Le spectre du roi apparaît alors et révèle à son fils qu'il a été tué par Claudius. Hamlet doit venger son père et, pour mener à bien sa tâche, simule la folie. Mais il semble incapable d'agir et devant son comportement étrange, l'on en vient à se demander s’il a encore toute sa raison. On notera aussi la présence d’Ophélie (Héléna Bonham Carter).


J’ai craqué pour ce film de Franco Zeffirelli (1992) lorsque je l’ai vu à 16 ans. L’ambiguité des sonnets de Shakespeare qui met les mots en jeu comme s’il s’agissait d’une énigme, sa logique que l’on ne comprend pas tout de suite puis qui nous fait sourire quand on la cerne et enfin la beauté de ses mots qu’ils manient avec malice … une pure merveille, un voyage vers le 17ème siècle.

 


Par ailleurs, la réussite de ce film tient aussi dans la qualité des décors. Non ils ne sont pas beaux ni flamboyants, tout est gris, terne, brumeux et froid, ce qui à mon sens renforce le côté tragique de la pièce. Cela pèse sur la peine et la haine d’Hamlet, sur la tristesse profonde d’Ophélie puis sa folie. Pourquoi chercher à rendre beau ce qui ne l’est pas tout au long du film ?

 

 

Quelques extraits :

 

« Nous savons ce que nous sommes, mais ce que nous serons, nous ne le savons pas. »

 

« C’est vrai que c’est dommage et c’est dommage que ce soit vrai. »

 

« Doute que les étoiles sont de feu, doute que le soleil se meut, doute de la vérité même, mais jamais ne doute que j’aime. »

 

« Tu peux être assuré que si les mots sont faits de souffle et si le souffle est fait de vie, je n’ai pas de vie pour souffler mot de ce que tu m’as dit. »

 

« Est-ce ma force ou mon fléau ; que ce soit l’un ou l’autre, elle est si conjointe à mon âme et ma vie que comme l’étoile qui ne peut graviter que dans sa sphère, je ne peux vivre que par elle. »

 

« Pour bien connaître un homme, il faut se connaître soi-même. »

 

« Si c’est maintenant ce n’est pas à venir, si ce n’est pas à venir, c’est bel et bien maintenant, si ce n’est pas maintenant pourtant cela viendra. »

 

« Prenez cette main que vous tend la mienne. »

 

« Retiens ton souffle dans la peine pour dire mon histoire. »

 

 

 

A découvrir aussi : le roman Hamlet

                               la biographie de Shakespeare

                               Othello

                               Mac Beth

                               Antoine et Cléopâtre

                               le film Shakespeare un love

                               le film Roméo + Juliette

                               le roi Lear

                               Antoine et Cléopatre

                               Comme il vous plaira

                               beaucoup de bruit pour rien

                               le marchand de Venise

                               Roméo et Juliette

                               Jules César

                               Les sonnets de Shakespeare

                               Les joyeuses commères de Windsor

                               Songe d'une nuit d'été

                               Le soir des rois

                               Les deux gentilshommes de Vérone

                               le film Anonymous

                               la mégère apprivoisée

                               peines d'amours perdues

Partager cet article

Repost 0
Published by Satine - dans Extraits cinéma
commenter cet article

commentaires

Satine 05/01/2009 15:59

Je vais t'aider à t'y mettre, j'ai prévu une saga Shakespeare puisque celle de Victor Hugo est terminée.
J'espère que ça te mettra l'eau à la boucher et te donnera une envie supplémentaire de le lire.
Bisous

Charly... 04/01/2009 18:31

Si souvent citée, je ne connais pas bien cette tragédie. Un jour je m'y mettrai sans doute.
Charly...

Satine 13/04/2008 14:37

Oui ses textes sont pour moi incomparables. Ce que je trouve formidable et épatant c'est que c'est magnifique en anglais mais aussi en français, bien souvent ce sont d'ailleurs des alexandrins qui riment. Je te réserve un prochain coup de coeur du même auteur.

Vance 12/04/2008 18:52

Sublime. Qu'il est réellement existé ou pas, Shakespeare est incontournable à la pensée poétique moderne : la danse de ses mots se fait sur un rythme incomparable.