Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Satine
  • Le blog de Satine
  • : Ecoutez les battements de mon coeur, laissez-vous bercer par sa musique et partagez ma passion pour la poésie.
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Référencement

PageRank Actuel
Actualité blog 

Bienvenue

Coucher-de-soleil.jpg
Oh toi visiteur, amateur de poésie,

Que ta curiosité a mené jusqu’ici,
Laisse-toi naviguer au gré de tes envies
Parcours tout ce qui gravite autour de ma vie.

  Ce ne sont que des essais couchés sur papier,
Une partie de moi qui voulait s’exprimer,
Des mots que je ne pouvais laisser enfermés,
C’est tellement beau de les entendre chanter…

  Flotte sur les méandres de mes sentiments,
Partage rires et peines, vole à mes vents,
Vogue sur mes larmes lourdes comme une enclume
  Pour que ton cœur palpite au rythme de ma plume.


28 mars 2008 5 28 /03 /mars /2008 20:18

Deuxième poésie écrite pour une amie, il s’agit de la suite du poème « dix semaines » déjà publié.   

                                    Le destin nous a permis de nous rencontrer,

Rapidement nous avons parlé, échangé,

Nos talents d’écriture nous ont rapprochés

Tant et si bien qu’aujourd’hui nous sommes scellés.

 

Mais voilà, nous n’étions ni libres, ni mariés,

Nous ignorions vraiment où nous mettions les pieds,

Nos couples battaient de l’aile, on s’égarait

Et plus on avançait, plus on s’en éloignait.

 

« Un avenir avec toi » devint mon adage,

Par tes yeux, je voyais un si doux paysage,

Mon amour pour toi me donna force et courage,

Grâce à lui, je réussis à tourner la page.

 

Maintenant je t’attends avec tant d’impatience

Que chaque jour loin de toi se fait violence,

Quand je t’imagine avec elle, ça m’offense,

Je me cogne, je me perds dans ce flou immense.

 

Plusieurs fois tu as eu l’occasion de partir,

Mais ses mots, vos enfants ont su te retenir,

Or, avec elle, tu ne vois plus d’avenir,

Pourras-tu finalement, un jour, me choisir ?

 

Tu dis souvent que tu seras à mes côtés,

       Multiplies de tendres égards à mon sujet,

Te montres davantage attaché, dévoué ;

J’espère seulement ne pas me fourvoyer.

 

Face à ton hésitation, je t’ai prévenu :

Je n’attendrai pas indéfiniment non plus,

Je ne veux plus espérer et être déçue,

Je n’accepterai ni trahison, ni abus.

 

Ta paternité rend les choses difficiles

Je veux bien être compréhensive, docile ;

Prochainement tu devras dénouer les fils

Ou je trouverai une histoire plus facile.

 

Pour l’heure, mon cœur me dit que tu ne mens pas

Car tu as de plus en plus d’attentions pour moi,

Je rêve encore à un paradis avec toi,

Et je m’endors chaque nuit, au creux de tes bras.

Partager cet article

Repost 0
Published by Satine - dans Amour
commenter cet article

commentaires

Satine 14/12/2008 11:53

Il y a des fois où c'est nécessaire, non ? Merci pour ta grande fidélité.

Charly... 13/12/2008 19:37

Sous des airs de règlement de compte à OK Coral, l'essentiel est dit et clairement s'il vous plaît.
Charly...