Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Satine
  • Le blog de Satine
  • : Ecoutez les battements de mon coeur, laissez-vous bercer par sa musique et partagez ma passion pour la poésie.
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Référencement

PageRank Actuel
Actualité blog 

Bienvenue

Coucher-de-soleil.jpg
Oh toi visiteur, amateur de poésie,

Que ta curiosité a mené jusqu’ici,
Laisse-toi naviguer au gré de tes envies
Parcours tout ce qui gravite autour de ma vie.

  Ce ne sont que des essais couchés sur papier,
Une partie de moi qui voulait s’exprimer,
Des mots que je ne pouvais laisser enfermés,
C’est tellement beau de les entendre chanter…

  Flotte sur les méandres de mes sentiments,
Partage rires et peines, vole à mes vents,
Vogue sur mes larmes lourdes comme une enclume
  Pour que ton cœur palpite au rythme de ma plume.


7 janvier 2008 1 07 /01 /janvier /2008 18:34
                                                  undefined



                Je connais cette femme merveilleuse depuis une dizaine d’années et pas une dispute n’a assombri notre belle amitié. Elle est à la hauteur de toutes mes attentes et je ne me leurrerais pas en vous avouant que c’est la seule personne en qui j’ai confiance. Je n’irais pas jusqu’à vous dire que je ferais le tour du monde pour elle, car l’irréel ne me séduit pas et ne vous convaincrez pas, mais je la suivrais les yeux fermés tant ses intentions sont louables et bonnes.
Je l’ai rencontrée au lycée, en seconde, son joli minois a attiré mon regard. Je me souviens d’ailleurs de m’être dit qu’elle avait un visage de poupée et cette pensée était unanime. Je ne parle pas des visages glacials des poupées en porcelaine mais plutôt de ceux qui adoucissent le regard quand on se pose sur eux parce qu’on y lit une certaine gentillesse qui apaise et rassure. Son visage est harmonieux et la douceur de ses yeux noisette mis en valeur par un maquillage discret ne vous laissera pas de marbre. Ils témoignent toute son intégrité et l’ampleur de sa délicatesse. Sur son nez fin, dansent des tâches de rousseur parsemées ça et là qui nous invitent à les rejoindre. Ses lèvres peu charnues, discrètement brunies par un rouge à lèvre brillant, ne vous tromperont pas. Elles portent la lourde tâche de nous bercer de cette voix douce et subtile à chacun de leurs mouvements symphoniques, cette voix qui ne défaillit pas car emprunte d’une sincérité qui émeut. Si ses sourires sont discrets et timides, son rire, quant à lui, vous ôte toutes les peines du monde, il est si communicatif qu’il serait encore partagé sur notre lit de mort. Elle vous dira qu’elle ne se trouve pas jolie à cause de quelques rondeurs jugées disgracieuses, je vous dirais que la courbe de ses hanches inspirerait bien des artistes parce qu’elle est légère et féminine à la fois. Sa garde robe est d’ailleurs tout en élégance, elle sait mettre en valeur son corps sans pour autant nous le dévoiler.
Bien entendu sa beauté manifeste ont attiré des hommes, mais ils devaient porter des yeux de vair pour avoir oser la laisser. Comment ont-ils pu être aussi stupides pour abandonner cette perfection, la blesser, lui mentir, la trahir ? A cause de ces vents changeants, ma fleur a perdu bien des pétales qu’elle a remplacés par des épines érectiles pour pimenter sa naïveté et se construire une timide armure. Je suis fière d’elle pour cela et je l’encouragerai encore dans cette voie. Nul n’a le droit de profiter de la gentillesse des autres, de s’en abreuver puis de la laisser se tarir, se faner… Si elle est aujourd’hui plus méfiante, elle n’en est pas moins serviable, à l’écoute et disponible quelle que soit notre faiblesse. Elle saura par ses mots nous remettre du plomb dans l’aile pour qu’on reprenne de l’altitude et qu’on ne s’écrase pas. Elle aura des attentions qui nous redonneront un sourire égaré qui communie si bien avec le sien. A chacune de nos sorties, sa bonne humeur nous transporte et parfois, l’alcool aidant, elle est capable de rire toute la nuit, la soirée ne peut être que réussie.
 
 Elle est le soleil de mes nuits, l’étoile qui guide mes pas, 
          Je n’aurais pu trouver meilleure amie, en d’autres lieux, d’autres endroits,
          Tout en elle m’ébahit et me séduit, elle a ce je ne sais quoi 
          Qui fait qu’on l’envie et la chérit pour tout ce qu’on n’est pas.
 
 
                                                      Merci ma belle d’avoir toujours été là.

Partager cet article

Repost 0
Published by Satine - dans prose
commenter cet article

commentaires

Satine 23/11/2008 11:43

Oui je trouvais que ce texte allait dans les deux catégories alors, voilà, il est deux fois. Non je ne crois pas que j'en referais un autre en tout cas pas dans ce style là; mais vas-y lance-toi !

" Charly " 23/11/2008 09:01

Le même écrit dans deux catégories, pourquoi pas. Cela m'invite à deux commentaires différents. Je ne suis pas contre. As-tu pensé à "présenter" de la même manière, petit à petit, tous ceux que tu connais et de faire une espèce de dossier " connaissances". Tiens, ça me donne une idée. Comme quoi dans le dialogue, on voyage soi-même aussi.
Charly...

Satine 08/01/2008 12:54

Merci c'est gentil d'être passé et de laisser un commentaire.

angel 08/01/2008 10:57

tres belle ecris
bisous

Satine 07/01/2008 23:31

En fait, je trouvais qu'il allait dans les deux catégories : amitié et prose donc du coup je l'ai publié deux fois. On peut faire autrement ?
Merci, j'espère qu'il plaira à l'intéressée...

Vance 07/01/2008 23:22

Ca ne serait pas un doublon, là ?
En tout cas très beau portrait.