Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Satine
  • Le blog de Satine
  • : Ecoutez les battements de mon coeur, laissez-vous bercer par sa musique et partagez ma passion pour la poésie.
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Référencement

PageRank Actuel
Actualité blog 

Bienvenue

Coucher-de-soleil.jpg
Oh toi visiteur, amateur de poésie,

Que ta curiosité a mené jusqu’ici,
Laisse-toi naviguer au gré de tes envies
Parcours tout ce qui gravite autour de ma vie.

  Ce ne sont que des essais couchés sur papier,
Une partie de moi qui voulait s’exprimer,
Des mots que je ne pouvais laisser enfermés,
C’est tellement beau de les entendre chanter…

  Flotte sur les méandres de mes sentiments,
Partage rires et peines, vole à mes vents,
Vogue sur mes larmes lourdes comme une enclume
  Pour que ton cœur palpite au rythme de ma plume.


4 janvier 2008 5 04 /01 /janvier /2008 20:32
C'est parfois dur de se rendre à l'évidence mais c'est encore plus difficile de l'accepter. Il y a des choix qu'on a faits et qu'on regrette, il y a des gestes qu'on a eus et qu'on voudrait effacer, vainement...

Je plonge dans l’abîme du désespoir
Depuis que j’ai décidé de te revoir ;
Je suis consciente du mal que je me fais
Je l’accepte par amour désespéré.
 
Je voudrais passer tant de temps avec toi,
Mais je ne suis pas la seule dans tes bras,
Je m’humilie et me salis pour toi,
Je pleure ma douleur, tu ne la vois pas.
 
Je veux profiter de nos derniers instants
Et je tiens à les vivre pleinement ;
Faisons l’amour aux quatre vents, mon amant
Pour ravitailler cette flamme d’antan.
 
Celle-ci a brûlé en moi, crois-le bien
Je t’ai aimé mais tu ne sais pas combien ;
J’ai gravé tes initiales sur mon bras
Et je t’ai offert le plus profond de moi.
 
Je me poignarde moi-même de douleur
Afin de verser davantage de pleurs,
Quand tu partiras bien trop loin de mon cœur
Et qu’il me restera ces dernières heures.
 
Ces petits jeux-là ne sont pas faits pour moi,
Je perds ce que j’avais de plus cher en moi,
Ma fierté, ma foi en l’amour et en toi,
Cet amour me tuera quand tu t’en iras.
 

Partager cet article

Repost 0
Published by Satine - dans vague à l'âme
commenter cet article

commentaires

Satine 23/11/2008 11:48

Ce n'est pas forcément la jeunesse mais bien plutôt la folie comme tu l'écris. Ne dit-on pas qu'on aime à en mourir ? Je n'irais pas aussi loin aujourd'hui et je pense d'ailleurs que je partirais bien avant d'être dans un état aussi pitoyable mais ça c'est l'expérience qui nous forge...

" Charly " 23/11/2008 08:42

On est capable de beaucoup par amour. Où se situe la limite du raisonnable dans une passion amoureuse ? Il y en a qui sont prêts à tuer pour cela. On peut mettre cette folie sur le compte de la jeunesse. Le referions-nous aujourd'hui ?
Charly...

Satine 27/08/2008 15:27

Merci l'Enchanteur, oui c'est une bien triste expérience que j'aurais préféré ne pas vivre mais bon, j'étais jeune et amoureuse à tort.
L'amour fait souffrir lorsqu'il n'est pas partagé et qu'il manque de sincérité. Dans ce cas, c'est le plus honnête qui trinque et moi je ne sais pas mentir.
Ce n''est pas grave, c'est du passé maintenant, on repart du bon pied et on vogue vers d'autres rivages plus propices à un amour véritable.
Amitiés

L'Enchanteur 27/08/2008 08:05

Bonjour Satine, la force est dans tes mots... c'est toute la beauté de la douleur qui répond comme un écho. Mais pourquoi l'amour fait-il tant souffrir? Bises et Amitié. Thierry

Vance 04/01/2008 23:01

Comme dirait Shrek à l'Ane : "T'es pas mourrue..." Il n'empêche qu'il y a des révélations qui font froid dans le dos (et il y a quelque ssalauds qui mériteraient qu'on leur ouvre les yeux... à coups de poings).