Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Satine
  • Le blog de Satine
  • : Ecoutez les battements de mon coeur, laissez-vous bercer par sa musique et partagez ma passion pour la poésie.
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Référencement

PageRank Actuel
Actualité blog 

Bienvenue

Coucher-de-soleil.jpg
Oh toi visiteur, amateur de poésie,

Que ta curiosité a mené jusqu’ici,
Laisse-toi naviguer au gré de tes envies
Parcours tout ce qui gravite autour de ma vie.

  Ce ne sont que des essais couchés sur papier,
Une partie de moi qui voulait s’exprimer,
Des mots que je ne pouvais laisser enfermés,
C’est tellement beau de les entendre chanter…

  Flotte sur les méandres de mes sentiments,
Partage rires et peines, vole à mes vents,
Vogue sur mes larmes lourdes comme une enclume
  Pour que ton cœur palpite au rythme de ma plume.


1 juin 2017 4 01 /06 /juin /2017 01:18

Cela peut être une idée surprenante de se replonger dans son enfance et de se remémorer les histoires d'amour passées. Et pourtant quand on y réfléchit bien, comment réagit parfois notre corps lorsqu'on rencontre un de nos ex par hasard ? Le visage s'empourpre, le coeur s'accélère, on a les mains moites, on transpire, on est gênée ou dégoûtée, on a envie de fuir, de l'éviter ou au contraire on va vers lui et on force la discussion... ? Tant de signaux aussi contradictoires les uns que les autres certes mais des signaux quand même, des réactions chimiques à l'intérieur de nous, indépendants de notre volonté, des miroirs de notre âme, des souvenirs, des sentiments non digérés.

Cela arrive aussi dans nos rêves. Quel choix fait-on lorsqu'on rêve d'un de nos ex ? Se laisse-t-on aller ? Le rejetons-nous ? Et quels sentiments nous envahissent au réveil ? De la culpabilité, du regret, de la mélancolie, de la peine ou simplement rien ? 

Non, soyons francs et honnêtes avec nous-mêmes, il y a parfois des rêves qui nous perturbent et c'est ce qui m'est arrivé cette nuit, quelque chose d'étrange à l'opposé du rêve de la semaine passée. Mes réactions pendant ces deux rêves et mes impressions aux réveils étaient tellement contradictoires que ça m'a d'abord laissée songeuse puis j'ai ri parce que ce n'étaient que des rêves totalement irréels d'ailleurs. Pourtant ils ont marqué mon esprit et ont fait remonter plein de souvenirs partagés avec ces garçons au collège et au lycée, des bons et des mauvais mais aussi les dialogues avec les copines ou les parents lorsque la douleur de la rupture est là. J'ai alors ressenti le besoin de prendre du recul sur ces histoires et que l'adulte que je suis aujourd'hui réconforte l'adolescente que j'étais en la faisant réfléchir sur ce qui s'était passé à l'époque pour relativiser et mieux accepter ces moments de ma vie.

Le monologue que je me suis fait ne m'est pas réservé car je ne suis sûrement pas la seule à avoir vécu des ruptures douloureuses. Il m'a fait du bien, j'en avais besoin. Je suis parvenue à trouver les mots réconfortants que j'aurais aimé entendre à l'époque, que j'ai peut-être écouté d'une oreille distraite sans en comprendre le sens véritable parce que le mal envahissait tout mon corps d'adolescente amoureuse et qu'à cet âge les adultes ne comprennent rien et que les leçons de morale nous ennuient plus qu'autre chose.

Alors voilà un petit résumé de ce que je me suis dit, j'enlève volontairement les anecdotes trop personnelles parce que je veux que ce message s'adresse au plus grand nombre d'ados en détresse, parce qu'à cet âge on se fait tout un monde du moindre mal, parce qu'on se sent perdu et incompris alors qu'on a tant besoin d'être reconnu et accepté.

 

"Ces histoires te marquent encore aujourd'hui, c'est étrange. Pourtant tu n'y penses plus à ces garçons, tu ne les as pas revus depuis presque vingt ans. Qu'est-ce qui t'as touchée dans ces rêves ? Le fait de les revoir ? Ce qu'ils t'ont dit ? Ce que tu leur as dit ? Est-ce que c'est une revanche ? Est-ce que tu aurais aimé être aussi forte à l'époque ? Penses-tu que tu as été trop gentille avec eux, que tu as trop accepté, trop donné ? Je sais que tu aurais préféré que chacune de ces deux histoires dure plus longtemps, pour la vie très certainement, on ne refera pas ton romantisme aujourd'hui, je sais aussi que tu aurais souhaité qu'ils t'aiment autant que toi tu les as aimés. Peut-être que ça a été le cas, ces histoires ont duré presque un an quand même, si ça n'avait été qu'un jeu pour eux, ils auraient coupé court avant.... Les garçons de cet âge sont immatures, ils veulent jouer les playboys, multiplier les conquêtes pour rendre jaloux les copains, ils ne sont pas fleur bleue comme certaines filles, ils ne veulent pas se caser juste vivre plusieurs expériences. Ont-ils gardé les filles suivantes ?

Non.

Tu n'as pas choisi de tomber amoureuse d'eux, c'est arrivé comme ça, ce n'est donc pas une erreur de ta part. Tu n'as pas de reproches à te faire, tu ne les as pas trompés, tu ne t'es pas moqué d'eux, tu as été honnête, sincère, tu leur as donné tout l'amour que tu avais en toi sans te soucier de ce que tu recevais en retour. Je sais que tu donnais plus que ce que tu recevais mais parce que tu es généreuse, entière, tu l'as toujours été mais les garçons ne fonctionnent pas comme ça. Montrer ses sentiments, c'est la honte surtout s'il y a des spectateurs. Tu ne peux pas demander aux autres d'être comme toi, ils sont différents, tout le monde est différent. Tous tes petits amis ont-ils été pareils ?

Non.

Quand ces histoires se sont terminées, je sais que ça a été douloureux pour toi. Tu y croyais tellement. Tu as cru que ton monde s'effondrait, que tu n'aimerais plus personne aussi fort. Et pourtant, tu as eu plusieurs relations sérieuses par la suite. Tu as vécu à nouveau des choses intenses avec d'autres garçons puis d'autres hommes. Cette impression d'abandon était certes blessante mais aujourd'hui tu sais qu'elle ne t'a pas empêchée de rencontrer d'autres gens, d'évoluer, de vivre. Une rupture ce n'est pas un effondrement, c'est un appel à un renouveau. On passe à autre chose, on tourne la page pour écrire un chapitre différent qu'on espérera plus heureux. Et tu es la seule à pouvoir le rédiger. Sur cette page blanche, tu y mettras le dessin que tu veux, les couleurs que tu souhaites, c'est ton histoire, c'est ta vie, tu es le maître, l'auteur de ta destinée. Vis ce que tu veux, partages ce que tu aimes, sois toi et suis ton coeur.

Oui.

Suis ton coeur car l'amour ne s'achète pas, il ne se décide pas, il se vit. Tu as essayé à la suite de plusieurs ruptures de changer de type de garçons, de choisir des gentils, des timides pour éviter les badboys tellement attirants mais tellement cons au final. Ca ne t'a menée nulle part, tu as eu beau t'engager avec sérieux et faire tout pour que ça marche, voir leurs bons côtés, recevoir autant que tu attendais mais tu ne les as jamais aimés et pour finir tu as dû être la méchante qui laisse tomber l'autre avant de faire plus de mal. L'amour ne se commande pas, il te tombe dessus, c'est pour cela que tu ne peux pas t'en vouloir d'être tomber amoureuse de untel, tu n'as pas été idiote, tu as vécu ce sentiment comme tu devais le vivre. Tu ne peux pas non plus en vouloir à ceux qui ont mis un terme à tes relations. Ce n'était pas contre toi, ils voulaient peut-être autre chose, quelque chose que tu n'avais pas. Ce n'est pas un reproche, c'est un fait, on est tous différents et c'est logique qu'on ait des envies, des besoins variés. Tes propres choix n'ont-ils pas évolué ?

Oui.

Tu as fini par réussir à faire le tri. A différencier l'attirance de l'amour. A prendre le recul nécessaire. Ce type est-il fait pour moi ? Nos caractères, nos envies sont-ils compatibles ? Est-ce que ces mots sont du baratin pour midinettes écervelées ? On tente ou pas ? Tu as même fini par avoir le courage et la force de rembarrer ceux qui t'avaient larguée et qui soudainement voulaient à nouveau de tes bras. Ce qui prouve à nouveau que la rupture n'était pas de ta faute mais bien de la leur. Il n'y a pas de reproches à te faire, pas de regrets à avoir, tu as été sincère, tu as été toi. Que l'histoire marche ou pas ne dépend pas que de toi. On est deux dans une relation et on ne peut pas forcer l'autre à nous aimer ou à être différent de ce qu'il est pour nous faire plaisir. Aujourd'hui, sortirais-tu avec ces deux garçons ?

Non.

Tu as donc changé, évolué. Tu as appris à mieux cerner ce qui fait ton bonheur, quel genre d'homme tu as besoin. Ce sont ces ruptures qui t'ont permis de mieux te connaître. Ces accidents certes douloureux à l'époque t'ont finalement donné l'opportunité d'essayer plusieurs types de personnes et de savoir ce dont tu as besoin. On apprend de ses erreurs dit-on. C'est vrai. Sauf que ce n'étaient pas des erreurs volontaires puisque ton coeur dictait tes pas. Tu aurais fait une erreur si tu avais laissé un garçon se moquer de toi, te maltraiter, te rabaisser, te faire du mal, t'humilier. Le manque de respect ne se pardonne pas, les violences verbales et physiques ne se tolèrent pas. Là il faut clairement s'en aller et ne jamais revenir même sous un baratin fleuri car on ne change pas les gens.

Et le passé ne se change pas non plus. Tu l'as vécu et tu dois le mettre de côté. Ca ne sert à rien de ruminer et de vouloir à tout prix le modifier. C'est le présent que tu vis, concentre-toi sur maintenant car aujourd'hui celui qui partage ta vie est bien mieux que les deux garçons qui sont venus polluer tes rêves. Il est celui qui te convient et qui t'apporte ce dont tu as besoin."

Partager cet article

Repost 0
Published by Satine - dans prose
commenter cet article

commentaires