Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Satine
  • Le blog de Satine
  • : Ecoutez les battements de mon coeur, laissez-vous bercer par sa musique et partagez ma passion pour la poésie.
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Référencement

PageRank Actuel
Actualité blog 

Bienvenue

Coucher-de-soleil.jpg
Oh toi visiteur, amateur de poésie,

Que ta curiosité a mené jusqu’ici,
Laisse-toi naviguer au gré de tes envies
Parcours tout ce qui gravite autour de ma vie.

  Ce ne sont que des essais couchés sur papier,
Une partie de moi qui voulait s’exprimer,
Des mots que je ne pouvais laisser enfermés,
C’est tellement beau de les entendre chanter…

  Flotte sur les méandres de mes sentiments,
Partage rires et peines, vole à mes vents,
Vogue sur mes larmes lourdes comme une enclume
  Pour que ton cœur palpite au rythme de ma plume.


1 décembre 2016 4 01 /12 /décembre /2016 00:00

Un poème presque de saison, ils annoncent des gelées prochainement, alors on va dire que c'est d'actualité.... Mais n'ayons pas une vision simpliste du mot "froid", ce serait bien trop facile pour notre ami Victor Hugo. Bonne lecture.

 

 

Il fait froid

L'hiver blanchit le dur chemin. 
Tes jours aux méchants sont en proie. 
La bise mord ta douce main, 
La haine souffle sur ta joie.

La neige emplit le noir sillon. 
La lumière est diminuée...
Ferme ta porte à l'aquilon ! 
Ferme ta vitre à la nuée !

Et puis laisse ton coeur ouvert ! 
Le coeur, c'est la sainte fenêtre. 
Le soleil de brume est couvert ; 
Mais Dieu va rayonner peut-être !

Doute du bonheur, fruit mortel, 
Doute de l'homme plein d'envie,
Doute du prêtre et de l'autel,
Mais crois à l'amour, ô ma vie !

Crois à l'amour, toujours entier, 
Toujours brillant sous tous les voiles ! 
A l'amour, tison du foyer ! 
A l'amour rayon des étoiles !

Aime, et ne désespère pas, 
Dans ton âme, où parfois je passe, 
Où mes vers chuchotent tout bas, 
Laisse chaque chose à sa place.

La fidélité sans ennui, 
La paix des vertus élevées, 
Et l'indulgence pour autrui, 
Éponge des fautes lavées.

Dans ta pensée où tout est beau, 
Que rien ne tombe ou ne recule. 
Fais de ton amour ton flambeau. 
On s'éclaire de ce qui brûle.

A ces démons d'inimitié, 
Oppose ta douceur sereine, 
Et reverse-leur en pitié 
Tout ce qu'ils t'ont vomi de haine.

La haine, c'est l'hiver du coeur. 
Plains-les ! mais garde ton courage. 
Garde ton sourire vainqueur. 
Bel arc-en-ciel, sors de l'orage !

Garde ton amour éternel. 
L'hiver, l'astre éteint-il sa flamme ? 
Dieu ne retire rien du ciel ; 
Ne retire rien de ton âme !

                                   Décembre 18...

Partager cet article

Repost 0
Published by Satine - dans Victor Hugo
commenter cet article

commentaires

Christian 16/12/2016 18:56

Texte magnifique ou l'on sent l'état d'esprit que l'on a souvent malgré nous en période d'Automne prés de l'hiver...Bises amicales

Satine 17/12/2016 20:05

Entièrement d'accord avec toi, il tombe à pic !