Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Satine
  • Le blog de Satine
  • : Ecoutez les battements de mon coeur, laissez-vous bercer par sa musique et partagez ma passion pour la poésie.
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Référencement

PageRank Actuel
Actualité blog 

Bienvenue

Coucher-de-soleil.jpg
Oh toi visiteur, amateur de poésie,

Que ta curiosité a mené jusqu’ici,
Laisse-toi naviguer au gré de tes envies
Parcours tout ce qui gravite autour de ma vie.

  Ce ne sont que des essais couchés sur papier,
Une partie de moi qui voulait s’exprimer,
Des mots que je ne pouvais laisser enfermés,
C’est tellement beau de les entendre chanter…

  Flotte sur les méandres de mes sentiments,
Partage rires et peines, vole à mes vents,
Vogue sur mes larmes lourdes comme une enclume
  Pour que ton cœur palpite au rythme de ma plume.


15 novembre 2016 2 15 /11 /novembre /2016 00:41

On pourrait croire que c'est le titre ambigu qui a attiré mon attention. En effet, c'est la mariée qui porte la robe, hors ici marié est au masculin, intéressant.... Ou alors c'est peut-être l'illustration de la première de couverture : cet oeil qui regarde de côté pour espionner, par peur ? Ou plus simplement le mot magique "thriller" qui aiguise toujours mes sens. Mais non c'est juste l'auteur Pierre Lemaître qui m'a fait acheter ce livre. Si vous vous en souvenez bien, je vous ai déjà parlé de lui avec son roman Alex qui est pour l'instant mon livre préféré de l'année.

Quatrième de couverture : Nul n'est à l'abri de la folie. Sophie, une jeune femme qui mène une existence paisible, commence à sombrer lentement dans la démence : mille petits signes inquiétants s'accumulent puis tout s'accélère. Est-elle responsable de la mort de sa belle-mère, de celle de son mari infirme ? Peu à peu, elle se retrouve impliquée dans plusieurs meurtres dont, curieusement, elle n'a aucun souvenir. Alors, désespérée mais lucide, elle organise sa fuite : elle change de nom, de vie, se marie, mais son douloureux passé la rattrape... Les ombres de Hitchcock et de Brian de Palma planent sur ce thriller diabolique.

 

Avec Robe de marié, Lemaître n'égalise pas l'engouement que j'ai eu pour Alexmais il offre à ses lecteurs à nouveau une histoire originale tant dans son écriture que dans sa présentation. En effet il y a quatre gros chapitres. Le premier parle de l'héroïne Sophie, le second de Franz ou plus particulièrement de son journal intime, le troisième de Franz et Sophie et le dernier de Sophie et Franz. Si on apprend déjà beaucoup de choses dans le second chapitre, il faut bien évidemment attendre les deux derniers chapitres pour découvrir le pot aux roses dans son intégralité, dans sa démesure.

Certes il y a moins de surprises que dans Alex, néanmoins, Robe de marié tire son épingle du jeu par le stress de Sophie que l'auteur nous fait partager avec facilité. On est perdus tout autant qu'elle, on ne sait plus ce qui est vrai ou irréel, on patauge dans ses absences et dans sa recherche de la vérité. Franz va éclaircir certaines de nos craintes mais pour autant rien n'est joué avant les dernières pages, l'auteur nous réserve toujours des surprises finales mais je dois avouer qu'une partie du dénouement aurait pu être plus explosive à mon goût...

Les deux livres de cet auteur m'ont réellement bien plu, je me lance avec empressement dans la quête des autres romans de Pierre Lemaître et je vous invite à en faire tout autant.

 

Extrait : Cette perspective lui donne alors le vertige, comme si elle entrait, sans espoir de retour, dans un autre monde où rien ne serait connu, où tout serait risque, où toute spontanéité devrait être abandonnée : faire sans cesse du nouveau. Elle ne sera plus jamais en sécurité nulle part, il n'y aura pas un lieu où elle pourra donner son nom, Sophie n'est plus personne, juste une fugitive, quelqu'un qui est mort de peur, avec une vie d'animal, entièrement tournée vers la survie, le contraire même de la vie.

Partager cet article

Repost 0

commentaires