Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Satine
  • Le blog de Satine
  • : Ecoutez les battements de mon coeur, laissez-vous bercer par sa musique et partagez ma passion pour la poésie.
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Référencement

PageRank Actuel
Actualité blog 

Bienvenue

Coucher-de-soleil.jpg
Oh toi visiteur, amateur de poésie,

Que ta curiosité a mené jusqu’ici,
Laisse-toi naviguer au gré de tes envies
Parcours tout ce qui gravite autour de ma vie.

  Ce ne sont que des essais couchés sur papier,
Une partie de moi qui voulait s’exprimer,
Des mots que je ne pouvais laisser enfermés,
C’est tellement beau de les entendre chanter…

  Flotte sur les méandres de mes sentiments,
Partage rires et peines, vole à mes vents,
Vogue sur mes larmes lourdes comme une enclume
  Pour que ton cœur palpite au rythme de ma plume.


15 novembre 2015 7 15 /11 /novembre /2015 17:58

R.J. Ellory est un grand auteur de thrillers, cela ne fait plus aucun doute dans ma tête. Après avoir été conquise par "Les anonymes" puis "Mauvaise étoile", voilà qu'il me tombe entre les mains son premier roman "Seul le silence". Je remercie d'ailleurs chaleureusement mon amie Delphine pour le prêt...

Sur la première et la quatrième de couverture de ce roman, on peut dire que les hommages sont nombreux même sur mon petit livre de poche : "Un livre magnifique, qui vous hantera longtemps." Michael Connelly, "Ellory, dont on a hâte de lire les autres romans, a mis au point un subtil cocktail de mélancolie et d'effroi dont on n'est pas près d'oublier la saveur." Héléna Villovitch, Elle, "Un véritable piège, dévorant, parfaitement construit... une révélation." Michel Abescat, Télérama.

Quatrième de couverture : Joseph a douze ans lorsqu'il découvre dans son village de Géorgie le corps d'une fillette assassinée. Une des premières victimes d'une longue série de crimes. Des années plus tard, alors que l'affaire semble enfin élucidée, Joseph s'installe à New York. Mais, de nouveau, les meurtres d'enfants se multiplient...

Pour exorciser ses démons, Joseph part à la recherche de ce tueur qui le hante.

Avec ce récit crépusculaire à la noirceur absolue, R.J. Ellory évoque autant William Styron que Truman Capote par la puissance de son écriture et la complexité des émotions qu'il met en jeu.

Prix du roman noir, Le Nouvel Observateur.

Il y a des gens qui ne sont pas faits pour être heureux, des personnes qui n'ont pas le droit au bonheur absolu et sans ombrage. Joseph fait partie de ces gens-là malheureusement. Plus on avance dans le roman, plus on prend la souffrance de ce petit garçon puis de ce jeune homme dans la face à tel point qu'on se demande jusqu'où son courage et sa détermination vont le mener.

Il passe sa jeunesse dans un vieux village de Géorgie auprès de sa mère car son père est décédé. Il a des amis proches, il va à l'école et apprécie sa maîtresse mais surtout il a une passion pour l'écriture, un don que sa maîtresse tente à tout prix de mettre en lumière et de développer.

Mais les meurtres arrivent dans son petit village paisible, des petites filles sont violemment assassinées, des amies de Joseph, des élèves de sa classe qu'il fréquentait plus ou moins et cette sauvagerie le prend aux tripes, il veut mettre fin à cette cruauté, il cherche à être utile. Son jeune âge est bien évidemment un obstacle ainsi que sa peur naturelle et logique, les meurtres se poursuivent et atteignent les comtés alentour avec toujours plus de sauvagerie.

La mère de Joseph finit par perdre la raison et elle est placée dans une Institution qui tentera de la sauver pendant de longues années. C'est un coup douloureux supplémentaire dans l'esprit de Joseph qui doit trouver de petits boulots ici et là pour survivre. Il se réfugie alors davantage dans l'écriture de nouvelles. Heureusement la police pense avoir trouvé le tueur en série, c'est un proche de Joseph mais ce dernier ne cesse de se poser des questions sur cet homme qu'il a si souvent fréquenté.

Puis arrive enfin un rayon de soleil dans la vie noire et sombre de Joseph : une jeune fille qu'il aime à la folie et qu'il épouse. On se dit que ça va enfin bien aller pour lui, il a une compagne, une passion qui se développe plutôt bien, il va goûter au bonheur, mais non, l'auteur a décidé jusqu'au bout de crucifier le coeur de son héros. Joseph s'enfuit alors à New York où il espère faire publier ses oeuvres et en écrire bien d'autres. Mais c'est dans cette grande ville moderne que son destin va à nouveau l'emporter vers le meurtre et le sang. Sa Géorgie lointaine va l'appeler, les crimes se poursuivent et salissent Joseph au plus haut point. Il comprend alors qu'il ne pourra libérer son esprit torturé que s'il découvre l'identité du véritable meurtrier.

Pour un premier roman, je dois admettre que c'est une véritable réussite. Ellory nous embarque dans un crépuscule total, la nuit et toutes ses horreurs nous étreignent sans nous lâcher une seule seconde, les péripéties se multiplient et nous surprennent, ce roman est une danse avec les ombres qui vous essoufflera du début à la fin. Soyez prêts !

Partager cet article

Repost 0

commentaires